×
6 010
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
18 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP lance le processus d'introduction en Bourse

Publié le
18 sept. 2017

Le groupe Sandro, Maje, Claudie Pierlot (SMCP) vient d'enregistrer le document de base préalable à son introduction en Bourse auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF). Celle-ci devrait intervenir d'ici à la fin de l'année. La possibilité d'une IPO avait été évoquée en juin dernier par le groupe d'habillement, comme le rapportait FashionNetwork.

Le groupe SMCP regroupe le trio de marques féminines Sandro, Maje, Claudie Pierlot. - Sandro Paris


« Nous nous apprêtons à franchir ce nouveau cap dans la vie du groupe SMCP, avec le soutien de notre actionnaire de contrôle, Shandong Ruyi, alors que l’attractivité de nos trois marques ne cesse de croître partout dans le monde, explique le PDG du groupe, Daniel Lalande. Nos résultats du premier semestre 2017 enregistrent une forte croissance de notre chiffre d’affaires et de notre rentabilité. Ce succès confirme la pertinence de notre modèle et de notre stratégie visant la croissance organique, l’expansion de notre réseau sur nos marchés clés, l’accélération du digital, de notre gamme Homme et des accessoires. »

SMCP indique avoir connu au premier semestre une hausse de 16,4 % de ses ventes, à 439 millions d'euros. Des ventes qui ont notamment été réalisées à 57 % à l'international et pour 12 % sur Internet. Sur la période, l'EBITDA a pour sa part progressé de 20 %, à 73 millions d'euros. 

« Comme annoncé précédemment, Shandong Ruyi entend maintenir une position d’actionnaire de contrôle à l’issue du processus d’introduction en Bourse, avec environ 51 % du capital du groupe SMCP (Shandong Ruyi posséderait 82 % des parts aujourd'hui, ndlr), et continuer ainsi à soutenir SMCP dans sa stratégie de croissance pour les années futures », souligne de son côté Yafu Qiu, président de Shangdong Ruyi.

En conservant sa part majoritaire, Shandong Ruyi vise une valorisation de Sandro, Maje, Claudie Pierlot, mais aussi un gain de visibilité et donc d’attractivité. Au-delà de l'apport immédiat pour financer de nouveaux développements, la cotation va également faciliter l’accès à de nouveaux financements à plus long terme. Une ambition qui pourrait confirmer la possibilité d’un agrandissement du périmètre du groupe à l'avenir, avec d’éventuels rachats en vue.

Le groupe avait réalisé sur son exercice 2016 un chiffre d'affaires de 786 millions d'euros, pour un EBITDA de 130 millions d'euros et une marge d'EBITDA de 16,5 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com