×
Publicités
Publié le
22 juin 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP : le groupe fin prêt pour l’entrée en Bourse ?

Publié le
22 juin 2017

La cotation, prochaine étape phare du développement de SMCP ? C’est en tout cas une possibilité que vient d’annoncer le groupe d’habillement français, dont le chinois Shandong Ruyi est actionnaire majoritaire depuis le printemps 2016. Une déclaration d’intention, pas encore confirmée par un réel dépôt de candidature auprès de l’AMF, qui intervient un an après une première tentative, finalement écourtée par le rachat par Shandong Ruyi.

Campagne printemps-été 2017 - Maje

 
L’entrée en Bourse trottait en effet déjà en tête du précédent propriétaire, l’américain KKR. Celui-ci est d’ailleurs toujours actionnaire minoritaire du groupe, aux côtés des fondatrices, Judith Milgrom et Evelyne Chétrite, notamment.  

Le contexte est-il aujourd’hui plus favorable pour que le groupe Sandro-Maje-Claudie Pierlot accède à une cotation prochaine à l’Alternext ? Oui, selon les analystes et selon son propriétaire chinois, puisque les chiffres des marques comme ceux des marchés sont porteurs dans la période actuelle. SMCP avance de nouvelles performances à la hauteur des attentes de son nouveau propriétaire chinois : un chiffre d’affaires 2016 de 786 millions d’euros, en hausse de 16,4 %, couplé à un EBITDA de 130 millions, en progression de 22 %.

Surtout, les deux indicateurs qui font penser au groupe que la dynamique va se poursuivre sont celui de l’export, avec un chiffre d’affaires international qui a pris le dessus sur la France et des performances asiatiques prometteuses, et l’e-commerce, avec des ventes en ligne qui ont atteint le cap des 10 % des ventes totales.
 
Ce n’est donc pas pour se désengager que le groupe chinois propriétaire songe à envoyer SMCP dans les salles de marché, mais bien pour soutenir sa croissance future, affirme-t-il. Tout en conservant sa part majoritaire, il vise une valorisation de Sandro-Maje-Claudie Pierlot, mais aussi un gain de visibilité et donc d’attractivité. Au-delà de l'apport immédiat pour financer de nouveaux développements, la cotation pourrait également faciliter l’accès à de nouveaux financements à plus long terme. Une ambition qui confirmerait la possibilité d’un agrandissement du périmètre du groupe à l'avenir, avec d’éventuels rachats en vue.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com