×
Publié le
30 mars 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

SMCP : le rythme des ouvertures se maintient partout sauf aux Etats-Unis

Publié le
30 mars 2017

En 2016, SMCP n’a pas faibli dans le volume d’ouvertures. Avec une centaine de nouveaux points de vente (boutiques et corners confondus), pour un total de 1 223 désormais, ses marques Sandro, Maje et en moindre mesure Claudie Pierlot poursuivent leur expansion internationale. De quoi porter une belle croissance : l’année a vu le chiffre d’affaires de 786 millions d’euros progresser de 16,4 % et l’EBITDA de 22 %, à 130 millions d’euros.

La première boutique milanaise - Maje

 
Si le groupe ne fournit pas d’informations sur les performances de chacune des marques, il donne en revanche des indications géographiques sur le développement international. La France, qui pèse toujours pour 46 % des ventes totales, a connu 16 ouvertures de points de vente (pour un total de 479 désormais), mais les accélérations les plus nettes ont eu lieu sur les zones Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique, avec exactement 42 ouvertures chacune, totalisant au 31 décembre dernier respectivement 383 et 221 points de vente.
 
Une seule zone a connu un moindre développement : la zone Amériques, avec six nouveaux points de vente pour un total de 140. Parmi les nouveaux développements, les premières boutiques Maje et Sandro au Canada, un pays dans lequel le groupe semble identifier sa nouvelle marge de progression sur le continent.

Car si les Etats-Unis figurent toujours parmi les principaux marchés du groupe, il sera sûrement rapidement dépassé par la Chine, si ce n’est déjà fait. La croissance des ventes aux Etats-Unis a été de 13 %, notamment portée par la belle progression des ventes online, qui pèsent désormais pour plus de 15 % de l’activité de SMCP dans le pays. Le signe d’un marché déjà arrivé à maturité pour SMCP ? Son niveau de croissance tend en tout cas à se rapprocher de celui de la France.
 
Pour rappel, Sandro, Maje et Claudie Pierlot ont changé d’actionnaire majoritaire en 2016, l’Américain KKR passant la main au Chinois Ruyi, sur lequel les marques espèrent bien s’appuyer pour accélérer encore davantage en Asie. Pour 2017, le groupe mise sur un rythme équivalent d’ouvertures dans le monde, voire un peu supérieur, tablant sur 100 à 125 ouvertures.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com