×

So Ouest: lancement du centre "nouvelle génération"

Publié le
today 17 oct. 2012
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Unibail-Rodamco a inauguré le 17 octobre à Levallois-Perret So Ouest. Un centre commercial de nouvelle génération "conçu pour résister à la crise et prospérer en parallèle du e-commerce", selon Guillaume Poitrinal, PDG du promoteur.

So Ouest

Fruit de 350 millions d’euros d’investissement, dix ans de préparation et quatre ans de chantier, So Ouest entend séduire l’Ouest parisien. Il déploie pour cela une offre forte d’une centaine de magasins, avec une préférence pour les enseignes et concepts rares en centres commerciaux français. Outre le plus grand Marks & Spencer d’Europe Continentale et le plus grand Leclerc d’Ile-de-France, le centre s’offre le premier Lego Store de France, tout comme le premier magasin tricolore de l’Américain Original Marines, ou de la marque pour enfant Château de Sable.

Au cœur du centre se font également face les nouveaux concepts de Zara et Hollister, ce dernier s’offrant en façade un écran géant similaire à celui du flagship de la Vème Avenue. Il propose par ailleurs la première présence en centre commercial de Marc O’Polo, Claudie Pierlot, Ann Tuil, Eleven Paris, Jonak, Crea Concept, Espace Loggia, Les Petites Parisiennes, One Step, ou encore du traiteur Dalloyau.

Le centre entend également briller par ses services. Outre 1 750 places de parking, So Ouest dispose d’un service de voiturier et de scooturier, tandis qu’une navette à ses couleurs ira chercher les clients parisiens jusqu’à la Place de l’Etoile. Car il faut dire que la localisation du centre jouera également un rôle important dans son attractivité. Situé dans le quartier Eiffel de Levallois-Perret, So Ouest se situe à bonne distance d’une gare transilienne et du métro 3. Quant au périphérique voisin, la porte d’Asnières y est synonyme de bouchon.

So Ouest

"Les horaires de forte activité d’un centre commercial ne sont pas les mêmes que ceux des embouteillages de la Porte d’Asnières", souligne Guillaume Poitrinal, qui rappelle au passage que le chantier lui-même contribuait à ces difficultés. Quant à savoir si ces problèmes de transport pourraient causer à So Ouest les mêmes problèmes de fréquentation que ceux du Millénaire d’Aubervilliers, la réponse est sans équivoque pour le Maire de Levallois-Perret. "On n’est pas en Seine-Saint-Denis ou dans le Val-de-Marne, on est dans les Hauts-de-Seine", insiste Patrick Balkany, député-maire de Levallois, pour qui les fameux embouteillages sont "créés par la Mairie de Paris".

Sur la question d’une ouverture le dimanche, l’élu UMP n’est pas moins diplomate. "Nous ne rencontrons pas actuellement l’oreille favorable des autorités gouvernementales, prisonnières des syndicats", pour Patrick Balkany. "Et les syndicats n’étant pas pour l’ouverture le dimanche… Nous, nous sommes pour la liberté du commerce".

Unibail-Rodamco compte sur 10 millions de visiteurs par an pour So Ouest, avec un chiffre d’affaires compris entre 350 et 400 millions d’euros. Face à la crise et son impact sur la consommation, Guillaume Poitrinal se veut donc confiant. "Nous ne sommes pas à l’abri, malgré la conjoncture, d’une bonne surprise", pour le PDG d’Unibail-Rodamco. "Et le buzz autour de l’ouverture dépasse nos attentes. C’est un énorme phénomène sur la zone de chalandise. Nous sommes donc raisonnablement optimistes sur les succès de ce centre".