×
Auteur :
Publié le
15 avr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sport Finance gagne la licence Sergio Tacchini

Auteur :
Publié le
15 avr. 2013

Sergio Tacchini compte sur Sport Finance pour se relancer en France.

Coup double pour Sport Finance en ce début d’année. La société, connue pour distribuer Kappa, vient de conclure un accord de licence avec la marque italienne Sergio Tacchini. D’une durée initiale de quatre ans, elle concerne la distribution mais également le design et le sourcing. Elle couvre la France mais également l’Espagne, le Portugal, la Suisse et les pays du Benelux. "Nous avons démarré au pied levé avec l’automne-hiver 2013/2014. Pour éviter que la marque soit absente du territoire hexagonal trop longtemps", commente François-Xavier Chupin.

Il faut dire que Sergio Tacchini a connu des difficultés l’année dernière. "La crainte, c’est que toute la structure italienne soit démantelée et que la marque ne soit plus gérée qu’à travers des licences", s’inquiétait en décembre dans nos colonnes Domenico Turri, secrétaire provincial du syndicat textile de la confédération Cisl.

C’est dans ce plan de redéploiement que la griffe née en 1966 et rachetée en 2007 par l’entrepreneur chinois Billy Ngok, avait confié à IMG le rôle d’agent pour trouver des partenaires. Et Sport Finance a donc été retenu. Pour assurer son expansion, il a créé l’entité Sport Fashion Distribution, dans laquelle se trouvent Sergio Tacchini et Warrior notamment. La holding disposant d’autres structures, telles Kappa France, Kappa Iberia ou encore Sport Fashion Retail.

"Sergio Tacchini est complémentaire de Kappa. En performance, la première vise les sports individuels, tennis et golf en tête, la seconde les sports collectifs. Et en style, elle est orientée sport chic se situant entre Kappa et un Lacoste", poursuit le président. En France, il vise à terme les 600 à 700 clients détaillants contre 150 environ actuellement. "Avec Kappa, nous avons démontré notre capacité à faire revenir une marque", poursuit-il. La holding, en agrandissant son portefeuille de marques, compte aussi réduire sa dépendance à Kappa, qui pèse environ 90% de l’activité. Le chiffre d’affaires de 52 millions d’euros l’année dernière devrait dépasser la barre des 60 millions en 2014. De même, la part de la France doit baisser de 85% à 70% au moins dans deux ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com