×
Publié le
16 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Sports Direct International affiche une hausse de 19 % de son résultat opérationnel en 2014-15

Publié le
16 juil. 2015

Entre croissance externe, développement de concepts, extension de son réseau à l’enseigne et développement de ses marques, Sports Direct International a réalisé un exercice consistant sur ses 12 mois clos le 26 avril.

Les enseignes Sports Direct se développent en Angleterre mais aussi en Europe - Sports Direct


Avec un chiffre d’affaires de 2,833 milliards de livres (3,943 milliards d'euros), le groupe britannique affiche un chiffre d’affaires en hausse de 4,7 % par rapport à l’an dernier. Une croissance accompagnée par la majorité des indicateurs au vert. Sa marge brute passe ainsi de 42,7 % à 43,8 %. Son résultat opérationnel progresse de 19 % à 296 millions (412 millions), son Ebitda (qui s’approche de l’excédent brut d’exploitation français) s’améliore de près de 16 %, à 383 millions de livres (533 millions d'euros), et son résultat net atteint 241 millions (335 millions d'euros, +34 %).

Cette croissance est clairement portée par le volet distribution sport du groupe. Celui-ci réalise un chiffre d’affaires de 2,399 milliards (3,339 milliards d'euros), en hausse de 5,5 %. Et sa marge brute est passée en un an de 42,9 % à 44,6 %. Surtout, ses ventes en comparable progressent de 7,4 %. Le volet sport s’est développé en Grande-Bretagne, avec 23 magasins en plus et en Europe avec neuf magasins supplémentaires. Le groupe comptait le 26 avril 440 magasins en Grande-Bretagne et 221 à l'étranger dont sept en France. L’Ebitda du segment progresse de 11 %, à 356,8 millions (496,6 millions).

En revanche, les enseignes mode du groupe, réunies dans le segment Premium Lifestyle, ont connu un exercice plus compliqué, avec un chiffre en retrait de 3 %, à 208 millions de livres (289 millions d'euros). Le groupe l’explique par la fermeture des magasins les moins rentables de son réseau. Sa marge brute s’est aussi contractée, chutant de 40,3 % à 38,8 %, du fait de l’apurement de ses stocks. Le volet lifestyle, qui a cependant rationalisé son back office, a réduit ses pertes d’Ebitda de 20,4 millions de livres (28,4 millions d'euros) l’an dernier à 7,7 millions (10,7 millions d'euros) sur 2014-15.

Enfin, le volet marques du groupe, avec Dunlop, Slazenger, Karimor ou Everlast et Lonsdale, a réalisé une augmentation de chiffre d’affaires de 4,1 %, à plus de 226 millions de livres (315 millions d'euros). Le groupe explique avoir signé 58 nouveaux accords de licences durant l’année pour développer ses marques.

En 2014-15, ses revenus issus des licences lui ont apporté plus de 33 millions de livres (46 millions d'euros). Soit 2,5 % de plus qu’un an plus tôt. Le pôle marques a enregistré une hausse de 12,9 % de son Ebitda. Celui-ci dépasse les 34 millions de livres (47 millions d'euros).

Grosses ambitions

Au global, le groupe a d’ores et déjà annoncé ses ambitions pour les années à venir. S’il vient de réajuster son ambition d’Ebitda de 480 millions de livres à 420 millions pour son exercice décalé 2016, il table sur des performances de 570 millions en 2017, de 650 millions en 2018 et de 750 millions en 2019.

Le groupe a racheté les droits des marques Dunlop et Slazenger sur les zones Australasie et Asie-Pacifique - Dunlop


Dès lors, il est logique que le groupe se montre ambitieux en termes de développement. Il table sur 30 à 40 ouvertures de boutiques en Grande-Bretagne et 20 à 30 dans sept autres pays européens pour ses enseignes sport. Le groupe pousse Internet avec la mise en place du click&collect, effectuée lors du dernier exercice, qui doit encore monter en puissance.

Il entend aussi développer l’offre de ses marques et le nombre de licences. Il se dit enfin à l’écoute des marchés pour trouver des partenaires de développement en Europe, mais aussi pour saisir les opportunités de croissance externe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com