×
6 851
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Stefan Laban (Urban Outfitters) : "L’ADN de la société, c’est la créativité"

Publié le
today 24 févr. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Urban Outfitters, qui compte 200 magasins à travers le monde, inaugurait le 21 février son premier flagship parisien, rue de Rivoli. L’occasion pour Stefan Laban, directeur du développement international du groupe URBN (Urban Outfitters, Anthropologie, Free People…), de préciser la stratégie d’expansion de l’enseigne ciblant les 18-25 ans. Fondé en 1970, le concept Urban Outfitters réunit dans des magasins à la déco arty une offre multimarque de mode, d’objets pour la maison, de cosmétiques et même de plantes.


L'offre mode mixe les codes en puisant très largement dans le vestiaire sportswear. - FashionNetwork


FashionNetwork : Vous venez d’inaugurer un premier flagship Urban Outfitters à Paris. Quelle est votre ambition sur le marché français ?

Stefan Laban : Nous ne venons clairement pas en France pour n’y avoir qu’un seul magasin. Nous souhaitons vraiment ouvrir plusieurs adresses à Paris. Rien qu’à Londres, nous comptons déjà 10 magasins, ce qui vous donne une idée du potentiel. Paris est donc en premier sur notre liste et si cela se passe bien, nous regarderons d’autres grandes villes du pays. En prenant notre temps. Cela faisait plusieurs années que nous cherchions un emplacement parisien : il nous fallait le local parfait, un bâtiment avec du caractère, sur une artère commerciale où les gens peuvent bien voir le magasin, donc pas un centre commercial. Nous sommes optimistes quant à la réussite de ce point de vente : l’évolution de la rue de Rivoli est très intéressante pour nous, avec notamment le retour de La Samaritaine en 2019.

FNW : Ce que vous présentez à Paris est-il différent des autres magasins à travers le monde ?

SL : Chacun de nos 200 magasins à travers le monde est unique dans son aménagement, son ambiance, mais aussi dans son assortiment. 70 % de notre offre concernent notre marque propre, puis vient ensuite un choix de marques, qui pour certaines signent des capsules exclusives. A Paris, pour l'inauguration, nous avons dévoilé une collection spéciale de la marque Champion. Pour perdurer dans le monde du retail, si vous n’avez pas un concept vraiment original et inspirant, je pense que ce sera compliqué. Soit vous êtes vraiment sur les prix bas comme Primark, soit vous êtes Gucci, mais entre les deux, c’est dur. Ce que nous apportons, c’est un concept qui change tout le temps, avec beaucoup de nouvelles marques et de nouveaux produits. L’ADN de la société, c’est la créativité.

FNW : L’enseigne possède pour l’instant 50 magasins hors des Etats-Unis, tous étant implantés en Europe. Songez-vous à pénétrer de nouveaux continents ?

SL : Tout à fait ! Nous ciblons l’Asie. Ces derniers mois, j’ai beaucoup voyagé en Chine et au Japon. Les opportunités là-bas sont énormes car de nombreux jeunes gens connaissent déjà Urban Outffiters et affectionnent ce type de produits. Nous réfléchissons en Chine à former une joint-venture ou à y aller en direct. Pour tester le marché, l’enseigne est entrée sur la plateforme Tmall en fin d’année 2016. Nous espérons concrétiser une adresse physique en Chine ou au Japon dans les trois ans. Mais avant l’Asie, nous débutons notre développement hors d’Europe par le Proche et le Moyen-Orient.

Urban Outfitters entre en Israël avec une première boutique à Tel Aviv, qui ouvrira ses portes à la fin du mois de mars. Un magasin piloté en franchise, ce qui est une première pour l’enseigne. Quatre autres points de vente sont d’ores et déjà prévus dans le pays. Ensuite, place au Moyen-Orient. Nous avons identifié le partenaire pour que le groupe se déploie dans toute la région, mais nous ne pouvons pas encore en parler.

Pour connaître les priorités d'expansion en Europe, les nouveaux développements d’Anthropologie, la vision du groupe sur les réseaux sociaux ou encore la recherche de partenaires à l’international, retrouvez l’intégralité de l’interview sur FashionNetwork Premium.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com