×
Publicités
Publié le
4 sept. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stefano Pilati, nouvel atout du groupe Zegna

Publié le
4 sept. 2012

On ne savait pas encore où allait rebondir Stefano Pilati, le directeur artistique d'Yves Saint Laurent remercié l'hiver dernier après 8 ans aux rênes artistiques de la maison du Gucci Group. Mardi 4 septembre, le jeu des chaises musicales a repris à la faveur du designer italien : direction Milan, sa ville natale, pour une mission double chez Ermenegildo Zegna. Le groupe familial spécialisé dans le prêt-à-porter de luxe pour homme accueillera en janvier Stefano Pilati comme directeur du style de sa marque principale et de la ligne Ermenegildo Zegna Couture, une collection de prêt-à-porter homme aux finitions mains. Le style de la ligne Z Zegna restera l’œuvre du designer britannique Paul Surridge.

Stefano Pilati commencera sa double mission en 2013 (photo Carlotta Manaigo)

Plus ambitieux, Gildo Zegna confie à sa future recrue un rôle crucial chez Agnona, une maison née dans le Piémont, spécialisée dans la maille de luxe et rachetée par Zegna à la fin des années 90. Bien connue en Italie et distribuée entre autres aux Etats-Unis et au Japon, la marque n’habille que les femmes, dans un style d'inspiration bourgeois-chic assez neutre. Chez Agnona, dont le dernier chiffre d'affaires connu n'excède pas 30 millions d'euros, Stefano Pilati deviendra le "Creative Director", et devra donner son empreinte à toute la marque, en développant son registre de produits. Pour Gildo Zegna, CEO du groupe milanais, l'objectif est simple : "transformer ce petit bijou en marque globale", pour citer les mots du patron accompagnant l'annonce officielle. Historiquement, Agnona fournissait en laines rares (cachemire, alpaga et même vicuña, la laine la plus chère du monde) les maisons de luxe européennes comme Balenciaga, Valentino et Yves Saint Laurent.

Alors Stefano Pilati, dont l’idée de la modernité n’a semble-t-il pas toujours fait l’unanimité chez YSL, en profitera-t-il pour apporter une touche intellectuelle à cette maison née dans les années 50 ? Gildo Zegna, dont l’empire masculin dépasse cette année le milliard d’euros de chiffre d’affaires, s’invitera-t-il durablement à la table du womenswear grâce à ce recrutement inspiré ? C’est en tout cas l’un des aspects les plus excitants de ce transfert, dont les premiers fruits ne seront dévoilés qu’à l’automne 2013.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com