×
Publié le
9 janv. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Stefano Ricci songe à la Bourse pour 2016-17

Publié le
9 janv. 2015

Pour Stefano Ricci, 2015 sera consacrée au produit et à l’expansion de son réseau de vente directe. Le projet d’introduction en Bourse, sur lequel la marque de luxe florentine spécialisée dans le menswear planche depuis deux ans, est programmé pour plus tard.

« La cotation en Bourse ne se fera pas avant fin 2016, début 2017 », confirme un porte-parole de la maison, démentant certaines rumeurs qui évoquaient l’opération comme imminente.

Stefano Ricci, président et fondateur de la marque éponyme


Pour 2014, Stefano Ricci table sur un chiffre d’affaires supérieur à 150 millions d’euros, en hausse de 15 % par rapport à 2013. Quant aux prévisions pour 2015, il est trop tôt pour se prononcer compte tenu des incertitudes économiques pesant sur certains marchés stratégiques pour la marque.

En Russie, par exemple, où la griffe compte 4 boutiques monomarques (2 à Moscou, 1 à Saint-Pétersbourg, 1 à Ekaterinbourg) et réalise 7 à 8 % de ses ventes totales, « un recul a été enregistré auprès des nouveaux clients, tandis que les clients habituels ont maintenu leur niveau, tandis que la boutique de Kiev en Ukraine a plus que ralenti », explique l’entreprise, qui dit avoir enregistré un boom en revanche aux Etats-Unis. « En particulier, dans nos deux boutiques à New York et surtout à Los Angeles, où nous avons réalisé un véritable exploit », souligne encore la maison.

Cette année sont prévues huit nouvelles ouvertures de boutiques Stefano Ricci, dont un magasin amiral à Shanghai qui devrait être inauguré d’ici à février et, dans le courant du premier semestre, une boutique à Milan dans la très chic via del Gesù ainsi qu’un point de vente à Düsseldorf.

Focalisé sur un haut de gamme 100 % Made in Italy et sur une forte internationalisation, le groupe florentin, piloté par la famille Ricci, s’apprête par ailleurs à doubler sa production dans les trois premiers mois de l’année. L’entreprise, qui s’est déplacée en 2012 de Florence sur les collines environnantes, à Fiesole, a en effet programmé d’agrandir son site avec 2 500 m² supplémentaires dédiés à la fabrication des accessoires en maroquinerie, qui représentent 40 % de son chiffre d'affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com