×
3 404
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Publié le
10 juin 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Studiomazé propose une mode et une communication différente

Auteur :
Publié le
10 juin 2016

C’est déjà la deuxième aventure de Lucille Mazé malgré sa jeunesse. Après avoir cofondé la griffe Mazarine en 2014, elle lance cette année Studiomazé, une nouvelle griffe féminine. Il ne s’agit plus de sur-mesure, mais cette fois de « prêt-à-composer ». La fondatrice veut ainsi s’appuyer sur un collectif (de créatifs notamment) pour proposer une offre originale avec différents degrés de personnalisation et surtout une esthétique graphique épuré et pop.

Jupe "panneaux" à composer, printemps-été 16 - Studiomazé.

 
Studiomazé veut ainsi proposer une nouvelle façon de consommer la mode en étant acteur et en faisant des choix. S’il existe une ligne de vêtements et accessoires « prêt-à-emporter », la première collection printemps-été 16 propose des pièces à moduler, avec des poches amovibles par exemple, mais aussi à composer en choisissant la longueur d’une veste, la possibilité de manches ou non… Le positionnement est haut de gamme, avec des manteaux d’été autour de 350 euros ou des tops entre 100 et 125 euros, par exemple.
 
Les nouvelles règles du jeu que Studiomazé veut instaurer ont convaincu des investisseurs, puisque plusieurs business angels et un fonds soutiennent ce lancement, ainsi que Daniel Wertel, président de la Fédération Française du Prêt-à-porter Féminin, intronisé « parrain ». La marque véhicule en effet un discours sur le secteur de la mode qui a pu attirer l’attention et elle entend bien le diffuser.

Car, si Studiomazé joue le jeu du désormais récurrent « pop-up », du 13 au 22 juin à Paris, 17 rue Notre-Dame de Nazareth, elle le fait un peu différemment. Lucille Mazé a ainsi pensé le lieu comme un espace d’échange plus qu’un point de vente. La collection y sera bien disponible, mais elle voisinera dans cet esprit de collectif avec les vinyles du label indépendant Nowadays Records ou encore les bijoux signés De La Forge. Enfin, pour initier l’échange entre acteurs, Studiomazé y organise sa propre conférence sur le thème «Le prêt-à-porter est mort, vive les nouveaux modèles ! ».
 
Le jeudi 16 juin à partir de 19h30, outre la créatrice de la marque, interviendront ainsi Régis Pennel, fondateur de L’Exception, et Priscilla Jokhoo, directrice du service entreprises de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin. Une manière de d’inscrire dans un mouvement actuel du secteur et de se revendiquer à la pointe pour Studiomazé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com