×
5 090
Fashion Jobs
ALEXEIN CONSEIL
Responsable de Zone - Travel Retail
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
Les echos
Publié le
3 févr. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Swatch anticipe "une évolution positive" de son activité cette année

Par
Les echos
Publié le
3 févr. 2008

Le groupe suisse Swatch, numéro un mondial de l'horlogerie, table sur une hausse de son chiffre d'affaires de 8 à 10 milliards de francs suisses, grâce à la bonne tenue du secteur horloger, a déclaré son directeur général Nick Hayek samedi 2 février dans la presse helvétique.

"Avec une croissance de presque 19 % [des ventes en 2007] et un résultat qui va dépasser pour la première fois la barre du milliard [de francs suisses], notre focalisation sur le marché des montres et des bijoux en or est le bon choix", a indiqué M. Hayek dans un entretien paru dans le journal économique "Finanz und Wirtschaft".

Swatch peut réaliser "sans problème" une croissance organique de son chiffre d'affaires "de 8 à 10 milliards de francs suisses", a-t-il ajouté, sans préciser l'année à laquelle il se réfère. Cette croissance est essentiellement poussée par la demande ininterrompue pour les montres, malgré la crise des marchés financiers et le ralentissement économique attendu, selon M. Hayek.

"Le boom dure déjà depuis plus longtemps et va se poursuivre sur les prochaines années", a-t-il estimé. Les marques Tourbillon, Blancpain, Breguet, Swatch et Omega ont réalisé sur la première partie du mois de janvier des ventes supérieures au mois complet en 2007, a-t-il ajouté. Le groupe helvétique s'attend également à un décalage de la demande vers l'Asie. Swatch réalise ainsi 40 % de ses ventes en Europe, 10 % dans la région Amériques et 40 % en Asie et au Moyen-Orient. "Nous allons renforcer notre rôle de leader en Russie, en Chine et en Inde", a souligné M. Hayek.

Des capacités de production toujours insuffisantes pour combler la demande
Mais l'horloger biennois risque de se heurter encore aux problèmes de capacités de production, qui l'ont déjà handicapé en 2007. Pour répondre à la demande, "il manque en partie les machines et principalement les personnes", a précisé Nick Hayek.

Swatch a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires en progression de 17,6 % à 5,941 milliards de francs suisses et anticipe pour 2008 "une évolution positive" de son activité.

Les exportations horlogères suisses ont enregistré en 2007 une croissance de 16,2 % à 15,96 milliards de francs suisses (9,9 milliards d'euros), avec une demande particulièrement soutenue de Hong Kong.

(source AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Les Echos