×

Swatch Group: bénéfice net 2013 supérieur aux attentes

Par
AFP
Publié le
today 5 févr. 2014
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'horloger suisse Swatch Group a dévoilé mercredi des résultats supérieurs aux attentes des marchés pour 2013, et a évoqué un début d'année prometteur pour ses ventes de montres et de joaillerie.

Nick Hayek, le patron du groupe, s’amuse avec une loupe d’horloger lors d’une présentation aux investisseurs. Photo : Fabrice CoffriniI/AFP



Sur l'exercice écoulé, son bénéfice net a affiché une hausse de 20,2% pour l'année 2013, à 1,9 milliard de francs suisses (1,5 milliard d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué.

Son résultat opérationnel s'est inscrit en hausse de 17% à 2,3 milliards de francs suisses tandis que la marge opérationnelle a atteint 27,4% (contre 25,4% en 2012), bénéficiant notamment de l'indemnité qui avait été versée au groupe suisse dans le cadre de son litige avec le joailler américain Tiffany & Co.

En décembre, une cour d'arbitrage néerlandaise avait tranché en faveur de Swatch Group, en conflit avec le groupe américain, concernant une co-entreprise dédiée à la fabrication de montres de prestige.

Les chiffres publiés mercredi sont supérieurs aux prévisions des analystes interrogés par l'agence AWP qui s'attendaient en moyenne à un bénéfice net de 1,7 milliard de francs suisses et à un résultat opérationnel de 2 milliards.

Début janvier, le groupe basé à Bienne, le centre névralgique de l'horlogerie suisse, avait déjà publié un chiffre d'affaires annuel en hausse de 8,3% à 8,8 milliards de francs suisses.

L'an passé, le fabricant de montres suisses, qui est également le premier producteur de composants horlogers, a injecté près de 700 millions de francs dans les machines, installations, infrastructures de production et points de vente.

En dépit de ces investissements, son niveau de liquidités atteignait à fin janvier 2014 plus de 1,8 milliard de francs suisses, soit un montant quasiment identique à celui précédant le rachat du joailler américain Harry Winston, repris l'an passé, et l'augmentation de sa participation en novembre dans Rivoli Investments, une société de distribution spécialisée basée à Dubaï.

Sur la base de ces bon résultats, le conseil d'administration va proposer un dividende en hausse de 11,1%, à 7,50 francs suisses par action porteur et 1,50 franc suisse par action nominative.

Pour 2014, le groupe s'est montré confiant, indiquant que les ventes de montres et de joaillerie s'étaient développées très positivement durant le premier mois de l'année.

L'horloger suisse a dit tabler sur une croissance "saine" tant pour ses 20 marques que pour l'industrie horlogère dans son ensemble.

Vers 10H30 GMT, le titre grimpait de 4,13% à 554,50 franc suisses alors que l'indice SMI des valeurs vedettes de la place suisse prenait 0,40%.

"Swatch Group a présenté des résultats solides en 2013 malgré les défis en Chine", a commenté dans une note Patrick Hasenböhler, analyste chez J. Safra Sarasin.

L'industrie horlogère suisse a été confrontée à un net repli de ses exportations vers la Chine en 2013 suite aux mesures prises par Pékin pour lutter contre la corruption et les cadeaux extravagants.

Si le segment des montres de prestige a été durement touché, Swatch Group a cependant pu compter sur l'étendue de sa gamme en termes de prix pour en lisser l'impact.

Connu pour ses montres en plastiques multicolores, Swatch Group est présent aussi bien sur les entrées de gamme, avec les montres pour enfants Flik Flak, que sur le milieu de gamme, avec des marques comme Tissot ou Certina, et les montres de luxe telles qu'Omega ou Breguet dont les prix peuvent dépasser le million de francs suisses.

noo/mnb/ggy

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.