×
5 625
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
24 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Swims et Hudson Jeans portent la croissance de Differential Brands

Auteur :
Traduit par
Lionel Tixeire
Publié le
24 mai 2017

L'an dernier, le groupe américain Differential Brands Group réalisait l'acquisition de Swims. En juillet 2016, Alex Eskeland, cofondateur de la marque scandinave, avait fait part de son enthousiasme au sujet de la vente de son entreprise, expliquant que cette dernière pourrait bénéficier de la distribution omnicanale de Differential Brands, alors que Differential Brands pourrait pour sa part tirer profit du réseau commercial international déjà bien développé de Swims.

Leap Lap Laser, le nouveau mocassin de Swims - Swims


Une vision qui selon le groupe s'est réalisée. Les ventes de Differential Brands ayant bondi de 104 % en 2016, grâce à Swims et Hudson Jeans, par rapport à 2015. Au cours de l'exercice 2016, Differential Brands a vu ses ventes en gros et directes bondir de 163 % et 29 % respectivement, grâce à l'intégration de Swims et Hudson Jeans. L'acquisition a entraîné une perte nette provenant des activités poursuivies de 16,5 millions de dollars (15,1 millions d'euros), et les dépenses relatives à l'acquisition de Swims et Hudson Jeans sont ressorties à 31,9 millions de dollars (29,2 millions d'euros).

La marque scandinave a ouvert six magasins sous licence, notamment au Koweït, à Bahreǐn, à Dubaï et à Carthagène en Colombie. Elle est par ailleurs disponible dans plus de 40 pays et dans plus de 1 200 magasins, y compris Nordstrom, Saks Fifth Avenue, Harvey Nichols, Harrods, Isetan, Colette, Le Bon Marché et Selfridges.

Differential Brands veut donc accompagner la croissance de Swims sur le marché nord-américain. Son objectif est de tripler les ventes de la marque d'ici cinq ans.

Et sur son premier trimestre le groupe américain (Hudson jeans, Robert Graham et Swims) a vu ses ventes progresser de 19% par rapport à l'année précédente grâce à l'intégration de la marque de denim premium et du label scandinave à 40 millions de dollars. Ses ventes en gros progressent de 22% (notamment grâce au réseau de Swims) et de 9% pour sa vente en direct. Ses ventes e-commerce ont notamment progresser de 46% par rapport à la même période l'an dernier, notamment grâce au lancement du site e-commerce d'Hudson jeans.

Pour autant, le groupe qui est encore en phase de consolidation de sa structure a pour objectif de trouver la rentabilité sur les prochains trimestre. Son résultat opérationnel, s'il se redresse est encore dans le rouge sur son premier trimestre 2017 et le groupe affiche des pertes nettes de 2,3 millions contre 5,2 millions de dollars un an plus tôt. Le groupe entend tirer bénéfice d'ici un an et demi de la consolidation de ses infrastructures logistiques et de la mise en place d'un nouvel ERP. Et ainsi afficher des comptes dans le vert.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com