×
Publicités
Publié le
12 déc. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

TAG Heuer : Stéphane Linder jette l’éponge

Publié le
12 déc. 2014

Le PDG de Tag Heuer Stéphane Linder a "décidé de démissionner de son poste pour poursuivre d’autres objectifs professionnels", indique dans un bref communiqué la marque de montres du groupe LVMH.

Stéphane Linder avait été propulsé il y a tout juste 18 mois à la tête de l’horloger suisse, au sein duquel il œuvrait depuis 21 ans, succédant au poste de PDG à Jean-Christophe Babin, parti chez Bulgari, autre marque du groupe de luxe français.

Stéphane Linder


Son départ survient dans un moment de profond malaise pour la marque, qui a procédé au licenciement de 46 personnes en octobre, tandis que 49 autres employés du nouveau site de Chevenez ont été mis au chômage partiel.

Sous l’impulsion de Jean-Claude Biver, président de la division Montres du groupe LVMH, TAG Heuer a radicalement changé de stratégie cet été mettant fin au processus de montée en gamme dans la haute horlogerie entamé il y a une dizaine d’années. L’objectif affiché aujourd’hui par l’entreprise de La Chaux-de-Fonds est celui de se repositionner vers la production de montres dans un segment de prix se situant entre 1500 et 4500 francs suisses.

Cela devrait permettre notamment une segmentation plus claire de l'offre au sein du portefeuille horloger de LVMH, allant des montres les moins chères (TAG Heuer), aux plus chères (Zenith) pour arriver aux montres de prestige très haut de gamme (Hublot).

En attendant la nomination d’un nouveau PDG à la tête de TAG Heuer, c’est Jean-Claude Biver qui occupera ce poste par interim.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com