×
6 347
Fashion Jobs
Publicités
Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
20 oct. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Target : le PDG se félicite de la rentabilité de ses "petites surfaces"

Par
Reuters
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
20 oct. 2017

Les ventes au mètre carré dans les 44 magasins petite surface de Target Corp atteignent « facilement le double » de celles des magasins traditionnels, a révélé jeudi le directeur général de Target, Brian Cornell, suite à l’annonce par le distributeur de l’ouverture de 11 de ces petites surfaces cette semaine.

Brian Cornell, président du conseil d’administration et DG de Target Corp, écoute une déclaration sur la réforme des impôts à Washington (États-Unis) le 23 mai 2017. REUTERS/Joshua Roberts


Target enregistre un panier moyen de 300 dollars toutes surfaces de magasins confondues, alors qu’il dépasse les 600 dollars par mètre carré dans ses magasins de petite surface.

Dans un plan de relance rendu public en février, le distributeur avait fait état de son intention de doubler le nombre de ses petites surfaces, de revisiter le design intérieur de ses boutiques, d’investir massivement dans l’e-commerce, de pratiquer une stratégie de promotion agressive de ses produits et de garder ses prix d'alimentation au niveau le plus bas pour pouvoir rivaliser avec Walmart, Amazon et la chaîne de supermarchés Kroger Co.

Les 70 boutiques Target nouvellement rénovées ont connu une croissance de 2 à 4 % de leurs ventes depuis leur rénovation, selon les propos tenus par Brian Cornell lors d’une conférence de presse donnée jeudi à l’occasion de l’ouverture de la dernière petite surface en date, en face du siège social de Macy’s à Manhattan (New York, États-Unis).

Il a cependant ajouté que le succès inattendu des magasins petite surface et des boutiques rénovées n’affecterait pas la valeur lissée sur l’année de 4,34 - 4,54 dollars par action, expliquant que ces magasins ne représentent encore qu’un faible pourcentage du total des ventes. Brian Cornell a annoncé que Target espérait atteindre le nombre de 130 magasins petite surface d’ici fin 2019.

Comme les autres distributeurs américains, Target a dû lutter ces dernières années pour accroître son trafic, dans un contexte de changement des habitudes des consommateurs et de concurrence avec les géants du e-commerce comme Amazon.com Inc.

La valeur des actions Target a tout de même augmenté de plus de 10 % depuis août, quand la société a rapporté une augmentation de ses ventes en magasin pour le deuxième trimestre après quatre trimestres négatifs à la suite, portées par un meilleur trafic en ligne et une hausse de la demande dans tous les secteurs excepté l'alimentation.

Le distributeur a depuis revu les prix de millions d’articles à la baisse, depuis les céréales jusqu’au lait pour bébé, et a promis d’augmenter cette année le salaire horaire minimum d’un dollar pour atteindre 11 dollars de l’heure. « Le fait que nous investissions pendant que les autres se replient, c’est difficile à faire peser dans nos calculs prévisionnels, mais je sais que ça améliore l’engagement des équipes, » a déclaré Brian Cornell.

D’autres distributeurs, parmi lesquels Sears Holdings et Macy’s, ont annoncé des plans de fermeture de centaines de boutiques cette année, alors que la concurrence d’Amazon.com et de distributeurs de fast-fashion comme Forever 21 est toujours plus rude.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.