×
Publicités
Publié le
26 nov. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tati fête ses 60 ans sous le signe de la créativité

Publié le
26 nov. 2008

C’est une partie du patrimoine populaire français qui souffle ses soixante bougies. Et pour l’occasion, Tati donne carte blanche à une vingtaine d’artistes : des peintres, des illustrateurs, des sculpteurs, mais aussi des personnalités de la mode offrent ainsi leur vision de la plus vieille des enseignes à bas prix.


"Tati Flamenco" par Christian Lacroix

Une foule métissée, des rayons remplis de trésors bon marché, les motifs vichy rose et blanc... C'est tout ça, Tati. Jusqu’au 29 novembre, des artistes donnent leur définition de l’enseigne discount fondée en 1948, lors d’une exposition qui se tient à l’atelier 4 au 104 dans le XIXe arrondissement parisien.


Robe signée Karim Bonnet d'Impasse de la Défense

Parmi les créateurs invités, Christian Lacroix a imaginé sur une palette graphique un tableau intitulé "Tati Flamenco" qui reprend le fameux vichy façon couture. Et le styliste d’expliquer : « Tati, malgré toutes les vicissitudes du métier, est un nom emblématique dans notre métier ». De son côté, le styliste Karim Bonnet d’Impasse de la Défense a conçu une robe en forme de sac estampillée Tati, alors que le photographe Olivier Toscani tire le portrait d’une vache arborant un rideau vichy en guise de chapeau. A découvrir aussi les œuvres de Jean-Charles de Castelbajac, d’E2 ou de Claire Fay. Des œuvres toutes vendues aux enchères au profit de l’association Rêve, qui réalise le rêve d’enfants.


Photographie d'Olivier Toscani

A noter également, la parution d’un très bel ouvrage "Tati à la folie" édité par Textuel. Retraçant l’histoire de l’enseigne, qui compte aujourd’hui cinquante-trois magasins à Paris et en province, il est disponible à compter du 4 décembre au prix de 15 euros. On y découvre Tati à travers les témoignages de ceux qui ont et qui continuent de forger son destin. La parole est ainsi donnée aux vendeurs, chefs de groupe, ou autre manutentionnaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com