×
Publié le
23 févr. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

TBS célèbre ses 40 ans entre mer et terre... battue

Publié le
23 févr. 2018

Généralement discrète, la marque TBS sort de sa réserve pour ses 40 ans. Un anniversaire qu'elle s'apprête à célébrer en mars prochain avec la sortie de deux collections capsule, l'une dédiée au nautisme et l'autre au tennis. Car si le label de la galaxie Eram est associé depuis longtemps aux sports d'eau, il a pourtant vu le jour sur la terre battue.


TBS est partenaire des skippers Clarisse Cremer et François Gabart, qui posent ici pour les capsules - DR


Pour rappel, TBS est l’acronyme de Terre Battue Synthétique. Après avoir créé des chaussures de tennis et accompagné de jeunes joueurs, la griffe a été confrontée à la percée du marketing et du sponsoring des mastodontes du sport dans les années 1980. Une lutte à coups de gros sous que la marque n’a pas pu mener. C’est donc à cette époque qu’elle s’est tournée vers le nautisme pour y devenir un partenaire régulier de skippers et d’événements. « Voilà pourquoi on nous associe au nautisme, qui s’est avéré être un territoire de marque plus facile. Pourtant, notre histoire avec le tennis a été forte. Nous avons toujours innové. L’un de nos faits d’arme est d’avoir lancé la première tennis à bulle d’air, largement reprise depuis », précise Jean-Marc Taillieu, directeur général de TBS.

A l’occasion de son quarantième anniversaire, la griffe s'inspire donc de ce passé et présente les capsules « Club de Tennis » et « Club de Voile ». Chacune contient du prêt-à-porter, des chaussures et des accessoires. La ligne dédiée au tennis propose des vêtements en Cool Max et un modèle de tennis à la ligne rétro, la Tie Break, fabriquée en cuir à l’extérieur et à l’intérieur au Portugal. La ligne Voile, elle, propose notamment des polos, débardeurs et gilets traités anti-UV, un coupe-vent ultra-léger, un short qui sèche rapidement et un modèle de chaussures bateau. Dans quelques mois, la marque lancera une nouvelle ligne Voyage en complément de ses segments Terre et Mer qui s’adressera à une clientèle mobile.

Aujourd’hui, TBS compte 36 boutiques à l’enseigne en France et une en Espagne, à San Sebastian. Le réseau se répartit entre 24 magasins en succursales et 13 en affiliation. « Nos magasins de centre-ville performent bien. Sur 100 mètres carrés, les clients y trouvent du prêt-à-porter et de la chaussure, de l’homme et de la femme. Si une catégorie voit ses ventes baisser, une autre permet de compenser », indique Jean-Marc Taillieu. La direction est par ailleurs très satisfaite de son e-shop qui se classe largement en tête des ventes du parc de magasins. Sur quatre clients en ligne, trois vont aller acheter en boutique. « Nous sommes déjà sur l’omnicanal. Cette année, nous allons accroître notre stratégie "store to customer" et mettre en place le "click & collect" avec un système d’e-réservation. »


Jean-Marc Taillieu, DG de TBS - Mickael Le Hô


La marque est également distribuée par 700 magasins de sport, 600 chausseurs et 200 habilleurs en France. A l’international, elle est diffusée dans une cinquantaine de pays. « Nous devons développer l'export, qui ne représente que 20 % de notre chiffre d’affaires. Cette activité est trop diluée chez nous. C’est pour cela que nous avons monté une filiale en Espagne il y a deux ans », précise son dirigeant. Ses principaux marchés sont la Suisse, l’Allemagne et l’Italie.

Au global, les ventes se répartissent équitablement entre l’homme et la femme ainsi qu’entre le prêt-à-porter et la chaussure, à quelques nuances près en fonction des années. Ne communiquant pas ses derniers résultats chiffrés, TBS annonce viser un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros d’ici cinq ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com