×
Publicités
Publié le
8 juil. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Terzakou reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant

Publié le
8 juil. 2011

Le fourreur parisien qui réalise les pièces de grandes maisons comme celles de jeunes créateurs parisiens vient d’être estampillé du label "Entreprise du Patrimoine Vivant", marque du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, mise en place pour "distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence".

Dans la mode, plusieurs maisons bénéficient déjà de l'appellation. Notamment au sein du groupe LVMH qui semble avoir réalisé une belle OPA entre Christian Dior Couture, Kenzo, Celine, Givenchy, Guerlain, Berluti ou encore Chaumet. Egalement reconnues Entreprise du patrimoine vivant les maisons Chanel, Boucheron, Vermont ou encore Tissage des Roziers, Zilli, Philippe Tournaire,Caron, Yves Saint Laurent Parfums, Père Blaize, Agnelle, Atelier du bracelet parisien, Baccarat, maison Bonnet, Massaro, maison Michel Paris, Lemarié, ...

Outre la mention et la reconnaissance sur l’échelle du savoir-faire, le label emporte une série d’avantages, notamment fiscaux, avec la majoration du crédit d’impôt apprentissage porté à 2 200 euros par apprenti et celle du crédit d’impôt création à 15% (contre 10% pour les entreprises éligibles) concernant les dépenses de création de nouveaux produits. A l’international, les EPV sont épaulées par le réseau Ubifrance, elles peuvent entre autres disposer de fichiers clients/prescripteurs sur leurs marchés et zones de développement. Au niveau du financement, la SIAGI, société de caution mutuelle de l'artisanat et des activités de proximité, peut sur acceptation du dossier se porter garant pour les crédits sollicités.

Quant aux critères d’attribution, dans les grandes lignes, il s’agit pour l’entreprise de détenir d’une part un "patrimoine économique spécifique", d’autre part un "savoir-faire rare reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité", enfin il est tenu compte de "la notoriété ou l’ancienneté de l’implantation géographique de l’entreprise". Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.patrimoine-vivant.com.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com