×
Publicités
Publié le
10 juin 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

The French Talents prépare une levée de fonds

Publié le
10 juin 2014

Il n’est sans nul doute pas facile pour une jeune et/ou une petite marque (en chiffre d’affaires et en moyens) de se lancer seule dans le e-commerce. Si concevoir un site est une chose aisée, conquérir des clients et donc avoir accès à de larges bases de données l’est beaucoup moins.

Martin Gentil


C’est ce qui a donné l’idée à Martin Gentil et Julien Platel de lancer il y a déjà deux ans The French Talents. Ils avaient déjà tenté en commun une autre expérience de site, bozea, qui n’a certes pas connu le succès escompté, sans nul doute par manque d’ambition, selon Martin Gentil, même s’il s’agissait d’une belle vitrine pour les marques.

Julien Platel


Avec The French Talents, rien de tel. Il s’agit en fait d’une plateforme en ligne qui propose, selon les termes mêmes des fondateurs, un guichet unique permettant aux marques d’accéder à des e-commerçants qu’elles ne pourraient approcher sans cela. "The French Talents, c’est l’e-commerce simplifié, soulignent les fondateurs. La plateforme rassemble une communauté de plus de 350 marques françaises et leur offre une solution unique de distribution et de communication auprès de plus de 70 sites e-commerce".

Côté marques, The French Talents est tout secteur ou presque. On y trouve de la mode, des accessoires, de la déco, des cosmétiques, de l’épicerie, etc. Par exemple, les bijoux Dear Charlotte et Lucy Luxe ; en mode La Chemise Française, Dagobert ; en lingerie Elise Aucouturier ; pour le swimwear Joy de Villaret, etc. La plateforme prévoit de s'ouvrir également à des marques étrangères.

Quelques sites partenaires


Côté plateformes partenaires, The French Talents travaille par exemple avec les Galeries Lafayette, Brandalley, Carnet de mode, Petits frenchies, Hypedesigners, La Redoute, Hors du commun, Le chouchou, Vitrines-parisiennes, Rakuten, Haixuan, etc. La plateforme est aussi présente dans le réseau Amazon.

Mais chaque marque est libre de sa diffusion chez tel ou tel partenaire en fonction de son positionnement. Par exemple, telle marque créative n’ira pas sur eBay ou Priceminister.

"En fait, le système permet aux marques clientes de tout gérer depuis une seule interface, souligne Martin Gentil: choix des sites de diffusion, catalogues, prix, mises à jour, commandes, stocks, délais, promotions, etc." La marque réalise elle-même les expéditions. Mais l’interface The French Talents regroupe les commandes.

The French Talents depuis sa création cherche à développer un véritable partenariat avec les marques. "Nous pouvons les aider, si elles le souhaitent, à monter par exemple leur propre site, explique Martin Gentil. Parfois on voit ces petites marques payer quasiment 20 000 euros pour avoir un site de e-commerce. C’est beaucoup trop cher. On peut faire des choses bien avec moins de 5000 euros aujourd’hui".

Il y a quand même quelques conditions pour les marques à travailler avec The French Talents. Il faut que la marque ait au moins une année complète de fonctionnement, qu’elle accepte de livrer à l’unité. "Une marque doit rester aussi deux à trois ans", souligne Martin Gentil.

Il lui en coûte un abonnement de 990 euros par an pour la mise en vente d’une cinquantaine de produits et par exemple 2 200 euros pour 2 000 produits.

Les deux fondateurs ont lancé la plateforme avec le soutien de "privés", investisseurs amis et/ou copains de promos.

Ils préparent actuellement une "vraie" levée de fonds. Ils se sont adressés pour cela à L’Accélérateur, une structure à mi-chemin entre l’incubateur de start-up et le fonds d'investissement. En est notamment actionnaire depuis début 2013 la famille Leclercq, fondatrice du groupe Oxylane (Décathlon).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com