×
Publicités
Publié le
16 mars 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Thierry Mugler, la renaissance est en cours

Publié le
16 mars 2009

Revivre en mode et en accessoires, à travers la femme. Rayonner de nouveau, à l’échelle planétaire. Les objectifs de Thierry Mugler ne manquent pas d’ambitions et son équipe, pas d’énergie. « Après ces années d’absence, il était temps que l’on revienne, affirment en cœur Joël Palix, président de Clarins Fragrance Group et de Thierry Mugler, et Juan Penuela, directeur général adjoint de Thierry Mugler Mode et Patrimoine. Pour preuve, beaucoup de créateurs admettent adopter un esprit d’inspiration muglérienne". Et Rose Mary Rodriguez a su, avec justesse, faire appel au patrimoine de la marque avec Edition. Elle a su mettre de la fluidité dans les coupes Mugler pour un porter dans l’air du temps.»


Thierry Mugler Édition 2009

Pour l’automne-hiver 2009/2010, Edition offre une collection plus complète d’une quarantaine de modèles, le double de l’été.

L’accessoire, qui aura sa propre boutique dédiée en juin 2009, s’impose. D’ailleurs, ce dernier représente aujourd’hui les deux tiers des 15 % de ventes qu’engendre la mode par rapport au chiffre d’affaires global. Des résultats portés à 85 % par le parfum et la beauté, récemment lancée et soutenue par une égérie charismatique, Naomie Watts, avec qui Mugler a pensé la première campagne TV et cinéma de son histoire.

D’autre part, le succès d’Angel ne faiblit pas ; il reste numéro un des ventes en volume en France. Celui d’Alien non plus : il rapporte la moitié d’Angel.

« Si nous pouvions pousser la mode à 25 % (soit + 10 %), ce serait un beau challenge. Nous nous reconstruisons sans concession tant au niveau de la distribution que celui de la qualité. Nous ne sommes pas là pour être dans la démesure, même si on se déploie dans toutes les dimensions possibles du luxe. Il n’y a pas de limites, surtout quand on s’appelle Mugler, mais il faut laisser du temps au temps. Nous voulons renaître, oui, mais en assurant la pérennité de la griffe », notent les dirigeants.


Thierry Mugler Edition 2009

Le développement de l’échiquier commercial s’inscrit, évidemment, dans les priorités de stratégie de Thierry Mugler. « On explore, on cherche de la visibilité, bien sûr, mais avec des partenaires idéaux ». L’Europe fait partie des zones phares, avec une Allemagne performante. Le Moyen-Orient, aussi, avec le Saks de Dubaï notamment. A l’heure actuelle, la marque vend dans une trentaine de points de vente.

Malgré quelques cicatrices du passé, Thierry Mugler n’a pas été abimée. Son patrimoine demeure grâce à ses archives : 4 000 tenues ont été conservées. « On nous sollicite pour une exposition », souligne d'ailleurs Joël Palix.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com