×
Publicités
Publié le
22 juin 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tissu Premier: les visiteurs valident le changement de date

Publié le
22 juin 2011

Le salon lillois d’Eurovêt avait choisi d’avancer ses dates de deux mois, afin de revenir en tête du calendrier des salons. Et les 15 et 16 juin dernier, les professionnels du textile ont effectivement répondu présent, malgré un recul de 4% du visitorat par rapport à janvier.

Tissu Premier

Recul principalement causé par la baisse de 8% du nombre de visiteurs français. Ces derniers venaient principalement du Nord (55%) et de la région parisienne (29%), mais également de la Loire (5%) et du pourtour lyonnais (5%). Le salon constate au final un accroissement de la part des visiteurs internationaux, qui composent désormais 31% du visitorat. L’Europe du Nord s’est notamment fait plus présente (+6%) au travers des Belges et Néerlandais, mais surtout des Britanniques, ce dont ont pu se féliciter les organisateurs comme les exposants interrogés.

Mais le salon a également été l’occasion de se pencher sur les attentes des visiteurs. "Nous avons pu constater que le visitorat est divisé en trois parts égales, entre professionnels venant pour le long terme, le court terme, ou l’actualisation", explique ainsi Hervé Huchet, directeur de la division mode d'Eurovêt, qui ne cache pas sa satisfaction. L’un des buts du changement de date était en effet précisément de donner aussi bien accès à l’été 2012 qu’à l’actualisation pour l’hiver 2011/12. "Sans ces dates, je ne pense pas que je serai là", assure ainsi le représentant d’une grande centrale britannique. "Pouvoir avancer sur les deux saisons est un argument de poids, face à l’accélération des cycles".

Un salon peut en vanter un autre

Et pour doper à l’avenir le visitorat de Tissu Premier, Eurovêt compte notamment sur son nouveau salon, Fast Fashion Tour, qui se tiendra à Londres les 7 et 8 novembre. Le salon entend y réunir une sélection d’entreprises présentes sur les salons Zoom, Intersélection et Tissu Premier. "L’un de nos buts est d’inciter les visiteurs à chercher à en voir plus, et à venir découvrir l’offre originale sur les salons français", explique Marie-Laure Bellon-Homps, présidente du directoire d’Eurovet, pour qui le Fast Fashion Tour répond à une attente précise. "Aujourd'hui, ce qui marche, c'est soit un grand salon international où les exposants voient tous les visiteurs du monde et où les visiteurs voient tous les acteurs de l'offre, soit un salon local qui amène l'offre directement aux acheteurs". Et Fast Fashion Tour entend ainsi parcourir l'Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com