×
Publicités
Publié le
9 mai 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tod’s s’inscrit encore en repli en ce début d’année

Publié le
9 mai 2017

Tod’s est à la peine en ce début d’année. Au premier trimestre 2017, le chausseur de luxe italien fait état d’un chiffre d’affaires de 238,5 millions d’euros, en baisse de 4,4 % (-5 % à taux de change constant) par rapport à la même période en 2016, indique-t-il dans un communiqué. Un résultat inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 248 millions.


Le chausseur a vu ses ventes reculer partout sauf en Chine au premier trimestre - tods.com


Le groupe, connu pour ses célèbres mocassins à picots, a été pénalisé entre autres par la baisse de 8,7 % de ses ventes en Italie, son premier marché avec un chiffre d’affaires de 79,4 millions d’euros sur les trois premiers mois de l’année, ainsi que par ses mauvaises performances sur le continent américain, où ses ventes ont plongé de 15,7 % à 16,8 millions.

En Europe (hormis l’Italie), les ventes ont reculé de 3 %. L’entreprise tire son épingle du jeu sur la zone Grande Chine, qui représente plus de 20 % de ses ventes totales à 50,3 millions d’euros, progressant de 3,6 % en dépit de la situation encore négative de Hong Kong.

Dans ce contexte, le directeur financier du groupe, Emilio Macellari, a estimé lors d’une conférence avec les analystes que les prévisions de marché en termes de chiffre d'affaires et d'excédent brut d'exploitation « pourraient être quelque peu difficiles à atteindre » cette année.

La baisse des ventes s’est fait particulièrement sentir dans le réseau wholesale et des franchises (- 9,5 % entre janvier et mars 2017 par rapport à la même période un an plus tôt), alors que les ventes dans le réseau des boutiques en propre se sont maintenues (- 0,2 %). A noter toutefois qu' à périmètre comparable, le chiffre d’affaires réalisé dans les magasins a baissé de 3,2 % sur la période.

Au 31 mars, la société, qui a prévu d’ouvrir une dizaine de points de vente cette année, pouvait compter sur un réseau de vente composé de 274 monomarques en gestion directe et 107 en franchise.

Pour ce qui est des marques du groupe, Roger Vivier joue une fois de plus les meilleurs de la classe avec des ventes en hausse de 15,6 %, tandis que celles de Tod’s, Hogan et Fay baissent respectivement de 6,7 %, 11,5 % et 0,2 %.

Le patron de Tod’s, Diego Della Valle, se veut confiant malgré tout, mettant en avant les investissements importants engagés dans le plan stratégique pour relancer l’entreprise. « Nous sommes en train de nous structurer par ailleurs pour produire encore plus de collections au cours de l’année et pour expérimenter certains magasins de nouvelle génération », indique-t-il dans le communiqué de publication des résultats trimestriels.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com