×
6 265
Fashion Jobs
Publicités

Tommy Hilfiger en pole position à Milan

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 26 févr. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tommy Hilfiger a exporté son concept « Tommy Now » sur le Vieux Continent ce week-end, donnant dimanche soir le plus grand défilé de la Semaine de la mode milanaise.
 

Gigi Hadid x Tommy Hilfiger - Pixelfotmula

 
Balayé par un blizzard glacial qui dévalait des Alpes vers les plaines de Lombardie, le public de 2000 personnes s'est presque précipité à l'intérieur du MiCo, un gigantesque espace d'exposition qui appartient à la Foire de Milan. Une fois à l'abri, ils y ont trouvé un mini-circuit et des Formule 1 Mercedes, entretenues par des équipes de mécaniciens ; le logo de Tommy Hilfiger trônait évidemment sur les voitures et les combinaisons de travail. Le créateur américain est d'ailleurs le nouveau sponsor de la Formule 1 Mercedes, dès la saison prochaine.
 
Le podium était lui-même un circuit automobile, sur lequel Gigi Hadid a donné le coup d'envoi, vêtue d'un pantalon de motard en cuir et d'un T-shirt très court, avec logo Tommy Hilfiger sur la poitrine. On a ensuite vu, sur les filles, des blousons de motard ajustés, raccourcis à la moitié du torse ; des jupes portefeuilles rayées et des maillots de bain à damier blanc et noir, comme les drapeaux d'arrivée. Et pour les garçons : des vestes d'universités américaines, coupées dans un mélange de tissus stretch et de cuir velours ; des gilets matelassés réalisés en tissu tailleur à rayures craie et étoffes techniques très colorées ; des chemises imprimées de motifs à mi-chemin entre camouflage et abstraction. 

À peu près tout comprenait un clin d'oeil au logo rouge, blanc et bleu de Tommy Hilfiger. Gigi Hadid était sans conteste la star de cette collection « see now, buy now », qu'on pouvait acheter immédiatement après le défilé, que ce soit sur Internet ou dans un point de ravitaillement aménagé au bord du circuit. Mais Gigi Hadid n'était pas toute seule dans la course, elle avait ses rivales, notamment Hailey Baldwin, fille de Stephen et nièce d'Alec, qui a fait tourner les têtes dans un ensemble rayé short-chemisette raccourcie, porté sous un confortable cardigan.

Les invitations étaient plastifiées, comme les laisser-passer remis à l'équipe de mécaniciens pour accéder au circuit. La bande-son : une symphonie de crissements de pneus et de rugissements de pots d'échappement. En un mot : le plus inventif des quatre défilés see now, buy now donnés par le créateur américain. Le thème des courses automobiles lui aura donné une approche rafraîchissante sur son propre style.
 
« Je ne pourrais pas me réjouir davantage d'être ici. Je considère que si Milan est assez bien pour Giorgio Armani et Angela Missoni, ou même Prada et Gucci, alors Milan est assez bien pour moi aussi », a plaisanté Tommy Hilfiger.
 
Il y avait aussi beaucoup à voir sur le premier rang de ce grand prix automobile : Olivia Palermo, Eva Herzigova, Sabrina Carpenter, Jasmine Sanders (plus connue sous le pseudonyme Golden Barbie), Bar Refaeli et Shawn Yue, l'acteur chinois qui fait battre les coeurs des jeunes Asiatiques. Parmi les grands pilotes qui avaient fait le déplacement, Eddie Irvine, qui pilotait des Ferrari à l'époque où Tommy Hilfiger sponsorisait la marque italienne il y a 20 ans, et le champion du monde en titre, Lewis Hamilton.
 
Quand on lui a fait un compliment sur sa veste en cuir ciré, Eddie Irvine a souri : « Tommy me l'a donnée il y a deux décennies. Je l'adore, je la porte encore. Pas mal, hein ? Mais il faut faire beaucoup de jogging pour garder la ligne et pouvoir la porter ». 

La veille au soir, Tommy Hilfiger avait diverti la sphère mode au Garage Italia, le nouveau club et restaurant de l'homme d'affaires Lapo Elkann, construit à l'intérieur d'un garage Art Déco restauré - dans le cadre d'un accord entre l'ambitieux Lapo Elkann et Carlo Cracco, l'un des chefs cuisiniers italiens les plus médiatiques.
 
Mais la vraie star, c'était Tommy Hilfiger : la marque américaine qui a connu la croissance la plus rapide en Europe cette décennie. Cerise sur le gâteau, ce défilé géant était donné au cours de la Fashion Week de Milan la plus chargée et la plus importante depuis cinq ans.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com