×
Par
AFP
Publié le
9 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Toray : de bons résultats et de bonnes perspectives

Par
AFP
Publié le
9 févr. 2016

Le spécialiste japonais des fibres textiles et matériaux composites Toray Industries a annoncé ce mardi des bénéfices en forte hausse à l'issue des neuf premiers mois 2015-16 et maintenu ses prévisions annuelles, même s'il a revu ses ambitions en termes de chiffre d'affaires.

Uniqlo est un grand partenaire de Toray - Uniqlo.com


Sur la période d'avril à décembre, le bénéfice net a augmenté de 21,8 %, à 76,17 milliards de yens (586 millions d'euros), et le gain d'exploitation de 36,6 %, à 118,11 milliards de yens.

Le chiffre d'affaires a progressé de 6,3 %, à 1.580,27 milliards de yens (12 milliards d'euros), porté par l'ensemble de ses divisions à l'exception des activités de traitement d'eau et médicales.

La branche textile a ainsi vu ses recettes gonfler de 8,5 %, à 693,6 milliards de yens.

Le groupe se félicite d'avoir atteint cette performance malgré « une demande faible au Japon pour la fabrication de vêtements ». Pour « améliorer sa rentabilité », il dit avoir élevé le niveau de technicité de ses produits, notamment avec la gamme de vêtements HeatTech pour la marque Uniqlo (Fast Retailing).

A l'étranger, Toray explique avoir été « affecté par le ralentissement en Europe et la morosité en Chine », mais a malgré tout résisté grâce à une focalisation sur des produits plus haut de gamme et « de solides livraisons de matières pour airbags et habitacles d'automobiles ».

Dans le segment des plastiques et revêtements/films, dont les ventes ont gagné 4 %, les besoins pour les véhicules ont été importants aux Etats-Unis, mais en berne au Japon.

Les matériaux composites, qui ne représentent encore que moins de 10 % du chiffre d'affaires total du groupe, ont poursuivi sur leur belle lancée (+20 %), grâce à des besoins croissants de fibres de carbone dans l'aéronautique et la fabrication de réservoirs de gaz naturel liquéfié, détaille la firme japonaise.

Toray, qui compte dans ce domaine pour principal client l'avionneur américain Boeing (Airbus l'est aussi dans une moindre mesure), est le plus gros fournisseur mondial de fibres de carbone, matériau très résistant et léger aussi employé pour les articles de sport. La demande est aussi en train de décoller dans le secteur de l'automobile.

Le domaine des matériaux pour le secteur de l'électronique s'est également bien porté, tiré par le marché des smartphones et tablettes. En revanche, les produits destinés aux écrans de télévision de grandes dimensions ont pâti d'un « ajustement de production chez les clients » du groupe.

Pour l'ensemble de l'exercice qui sera bouclé fin mars 2016, Toray a abaissé son estimation de chiffre d'affaires à 2,140 milliards de yens (+6,4 % sur un an), au lieu de 2,200 milliards escomptés auparavant, citant « le récent environnement d'affaires » : chute du prix du pétrole, ralentissement économique et fluctuations des marchés financiers.

Les autres projections restent inchangées : le bénéfice d'exploitation est attendu à 155 milliards (+25,5 %), et le résultat net à 90 milliards (+26,7 %).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.