×
Publié le
2 nov. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tranoï Séoul, opération "repérage"

Publié le
2 nov. 2010

Du 23 au 25 octobre dernier, vingt marques réunies sous l’étendard du Tranoï foulaient le sol coréen. Une première pour le salon parisien qui n’avait encore jamais franchi les frontières de la capitale.

Tranoï
Kring de Séoul, musée d'art contemporain où se tenait le Tranoï

Malgré de bonnes intentions et l’effervescence générée par la Fashion Week qui se déroulait de manière concomitante dans la ville, le salon n’a pas à proprement parler attiré les foules qui suivaient en revanche avec attention les shows présentés au Kring, le "Beaubourg" de Séoul. Pourtant, la sélection chevronnée de marques internationales ne manquait pas de piquant. Entre les dix griffes coréennes et les dix autres "étrangères", elles étaient vingt à présenter leur collection printemps-été 2011.

Ainsi aux côtés de la marque tricolore Yrusha, qui aura finalement rencontré plus d’acheteurs "étrangers" que coréens, on trouvait les labels italiens Drome et Cristiano Burani, la marque anglaise Bolongaro Trevor ou espagnole Laura B. Toutes membres de la "team Tranoï", qui gère aujourd’hui un portefeuille de 500 marques, elles sont globalement restées spectatrices de l’événement en termes de ventes. Même si quelques points de contacts ont été ici et là noués avec des acheteurs de multimarques branchés locaux, comme pour les griffes Rosa Maria ou Barbara Bela. Dans les allées, on s’accorde: "les acheteurs coréens font le déplacement à Paris", on avoue à mots couverts, "les acheteurs que nous imaginions rencontrer ne sont pas venus". De fait, qu’elles soient françaises, allemandes ou encore de Los Angeles, les marques présentes cherchaient plus que l’opération de communication auprès du public coréen. Et même si certaines disposent déjà de points de vente à Séoul, l’objectif reste le même: renforcer leur diffusion. D’autant que la clientèle locale constitue un bon public fashion qui n’est pas resté insensible à la sélection de marques nationales présentées sur le Tranoï, type Jardin de Chouette, Juun J, Studio K ou encore Kaal E.Suktae. L’occasion pour ces dernières de renforcer leur galon mode chez eux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com