×
Publicités

UGG passe à l’offensive retail en France

Publié le
17 sept. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Du 12 octobre au 2 février, UGG Australia s’installe à la Crèmerie de Paris, rue des Halles dans le Ier arrondissement. Via une exposition pop-up store, la marque connue pour ses bottes en peau de mouton retournée propose une découverte originale de son univers.


Affiche de la future expo pop-up store d'UGG Australia à Paris. Visuel UGG Australia


La moitié de l’espace de la Crèmerie de Paris est dédiée à ce que l’équipe de la marque nomme "une expérience sensorielle inédite". UGG Australia propose une animation "pieds nus et les yeux fermés" qui devrait mettre en avant la douceur et le confort de ses produits.

"Nous avons un plan de communication couplant du print, avec une campagne réalisée par le photographe Peter Lippmann, et du web 2.0, explique Audrey Beylemans, directrice de la communication de la marque. C’est un concept unique et nous voulons soigner le contenu digital".

Pendant leur découverte, les visiteurs pourront en effet partager les photos de leur expérience sur les réseaux sociaux. La marque prévoit aussi des relais de l’événement dans de grandes villes en régions via certains de ses partenaires indépendants pour retransmettre les expériences.

Le lieu sera aussi idéal pour la marque afin de présenter ses collections automne-hiver avant l’ouverture de son flagship. Celui-ci, dont l’ouverture est prévue pour le 18 octobre au 26 rue Vieille du Temple, dans le Marais, devrait donner encore un peu plus d’écho à son offre.

Car son entité française, fondée en 2011, nourrit des ambitions de développement. "Avec la création de la structure française nous avons un intermédiaire de moins et proposons maintenant des prix identiques au site internet, explique Jean-Michel Herrault, directeur de la structure française. Grâce à notre flagship, nous allons aussi pouvoir présenter l’ensemble des modèles féminins, des accessoires et de la collection masculine".



Tom Brady, égérie d'UGG en Amérique, ne convient pas pour séduire le Vieux Continent. Visuel UGG Australia


Un volet masculin que la marque souhaite développer. "Nous sommes à la recherche d’une égérie masculine. Aux Etats-Unis, nous avons Tom Brady, le footballeur américain, mais qui n’a pas d’aura en Europe. Sur la France nous aimerions un Vincent Cassel, mais toute la problématique est de trouver une icône qui ait une forte aura sur tous les marchés du continent".

Un recrutement qui apparaît quasiment comme une nécessité, les ventes de pièces masculines ne pesant que pour 5% du chiffre d'affaires. La marque compte aujourd’hui plus de 400 points de vente multimarques en France et développe son concept de shop-in-shop de 25 mètres carrés. Elle a ouvert ces derniers mois au Printemps Haussmann, mais aussi dans les Galeries Lafayette de Cap 3000, Lyon Part Dieu et Toulouse. Elle applique aussi cette formule chez certains indépendants comme Les Plaisirs sur la rue Saint-Honoré à Paris ou Picture à Saint-Malo. Au moins quatre nouveaux multimarques devraient installer cet univers en 2013 dans l'Hexagone.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com