×
Publicités
Publié le
15 févr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Under Armour à la conquête de la France avec Teddy Riner

Publié le
15 févr. 2017

Under Armour attaque désormais frontalement les marchés français et européen. La marque née à Baltimore, qui revendique la deuxième place du marché américain derrière Nike et devant Adidas, se dote d'un ambassadeur français de renom en la personne de Teddy Riner. Avec l'objectif d'accompagner la reprise en direct de son activité dans l'Hexagone. 


Teddy Riner s'est fixé pour objectif de glaner un troisième titre olympique lors des JO de Tokyo 2020. - Under Armour


Alors que la fédération française de judo vient elle de signer un contrat de sponsoring avec Mizuno, le judoka de 27 ans quitte donc Adidas, après dix ans passés à porter les couleurs de la marque aux trois bandes. Le double champion olympique et huit fois champion du monde dans la catégorie des plus de 100 kg rejoint une armada d'ambassadeurs internationaux composée entre autres du joueur de football américain Tom Brady, du basketteur Stephen Curry, du top Gisele Bündchen ou du tennisman Andy Murray.

« Son tempérament ambitieux et combatif s’inscrit parfaitement dans la culture et les valeurs d’Under Armour, au moment où nous développons rapidement notre marque et nos activités en France », se félicite Chris Bate, vice-président et directeur général Europe d'Under Armour. 

Lancée en 1996 aux Etats-Unis par Kevin Plank, autour d'un simple t-shirt de compression, Under Armour entend par ce recrutement s'implanter durablement sur le sol français. Pour cela, la firme a créé en décembre 2016 une filiale tricolore, dont les bureaux, situés à Boulogne-Billancourt, seront inaugurés au printemps.

« Nous mettons en place notre équipe française, qui comprendra aussi bien un département marketing qu'un service client, livre Raphaël Lefort, directeur Under Armour pour l'Europe du Sud depuis 2016, un poste nouvellement créé pour structurer son implantation sur le continent. L'objectif est d'attaquer le marché français en capitalisant en premier lieu sur notre ligne "training", un créneau sur lequel on ambitionne d'être numéro un. Nous nous concentrerons ensuite sur le running et l'activité football, où l'on n'espère pas devenir leader, mais proposer des produits alternatifs, différents. »

Under Armour sponsorise déjà le joueur de l'Olympique lyonnais Memphis Depay et, dans un autre registre, équipe depuis 2010 le club de rugby de l'ASM Clermont-Auvergne. La marque aux deux U entrelacés, qui compte plus de 500 points de vente sur notre territoire, est notamment distribuée chez Sport 2000, Go Sport ou Intersport. En 2016, elle a vu son chiffre d'affaires croître de 30 % en France. « Grâce à l'appui de notre nouvelle structure, à une communication amplifiée et à l'agrandissement de notre réseau, nous anticipons une hausse de 70 % de nos ventes en 2017 », ambitionne Raphaël Lefort, qui a par le passé oeuvré plus de 10 ans chez Adidas.

Outre la France, Under Armour entend donc accélérer sur tout le continent européen. Selon le journal espagnol Marca, la marque, qui sponsorise déjà le club de Southampton, serait en discussion pour devenir l'équipementier du Real Madrid, à la place d'Adidas. Si le contrat finit par se signer, il s'agirait d'un gros coup médiatique sur le Vieux Continent. 

Alors qu'Under Armour a généré sur le plan mondial un chiffre d'affaires de 4,8 milliards de dollars en 2016 (4,55 milliards d'euros), en hausse de 22 %, ses ventes à l'international explosent de 63 % et représentent dorénavant 15 % du chiffre global. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com