×
Publié le
17 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Unilever continue de renforcer son portefeuille beauté

Publié le
17 oct. 2017

Après Hourglass et plus récemment le sud-coréen Carver Korea, le géant néerlandais de l'agro-alimentaire et des cosmétiques continue d'étoffer son portefeuille de marques de beauté premium et innovantes.  Le 12 octobre dernier, c’est Unilever Ventures - son fonds destiné à soutenir de jeunes entreprises officiant sur son secteur qui a notamment investit dans des marques comme Sacha Juan, Ioma ou Ren – qui a annoncé avoir investi trois millions de dollars (2,5 millions d'euros) dans la marque de maquillage Bakerie Cosmetics aux côtés d’investisseurs institutionnels. Avec ses produits inspirés de l’univers de la pâtisserie, cette griffe américaine fondée en 2011 par Cashmere Nicole séduit les millennials et compte plus de 400 000 fans sur Instagram.


Illuminateurs signés Bakerie Cosmetics - Instagram


Cette série de rachats et d'investissements intervient alors qu'en février dernier Unilever a été bousculé par une offre d‘achat surprise (vite repoussée) de Kraft Heinz. Depuis, le Néerlandais semble vouloir améliorer rapidement ses performances, et en s’intéressant aux marques de maquillage, plutôt de niche, il s’ancre sur un segment porteur.

En effet, en 2016 les ventes de maquillage ont bondi de 8,4 % alors que le marché global de la beauté a enregistré une croissance de 5 % à 205 milliards d’euros. Ainsi, en juin dernier, le Néerlandais s’est emparé d’Hourglass, une griffe de maquillage très présente sur le web, fondée en 2004. « Nous sommes ravis d’accueillir Hourglass dans notre portefeuille de marques de prestige. La catégorie maquillage génère une forte croissance, emmenée par les médias sociaux, la diversité de la distribution et la démocratisation des marques de maquillage professionnel (…) », expliquait alors Alan Jope, le président de la branche hygiène personnelle d’Unilever.

Mais c’est il y a deux semaines qu’Unilever a réalisé son plus gros rachat depuis sept ans en acquérant pour 2,27 milliards d'euros le groupe de cosmétiques sud-coréen Carver Korea, contrôlé jusqu'ici par Goldman Sachs, Bain Capital Private Equity et son fondateur.  Une acquisition qui lui permet de renforcer sa position en Asie du Nord, « le plus grand marché mondial pour les soins de la peau », indique Alan Jope.

Ces dernières années, Unilever avait déjà acquis des marques comme Dermalogica, REN ou Kate Somerville. Des acquisitions qui montraient déjà son intérêt pour les marques de beauté qui, selon une analyse de Reuters, dégagent de plus fortes marges que les produits alimentaires.

Au premier semestre 2017, la branche hygiène personnelle d'Unilever (Signal, Dove, Sunsilk … ) a réalisé un chiffre d'affaires de 10,5 milliards d’euros, soit près de 40% de ses ventes globales du groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com