×
Publicités
Publié le
4 févr. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Uniqlo fait appel à quatre designers new-yorkais

Publié le
4 févr. 2009

La marque japonaise se prépare pour un printemps-été 2009 très new-yorkais en collaborant le temps d’une saison avec quatre créateurs issus de la métropole américaine.


De g. à d. : Uniqlo par Steven Alan, Opening Ceremony, Shipley & Halmos et Gilded Age

Le bal des collections va s’ouvrir en mars avec la collection féminine de Steven Alan, nommé en 2008 pour le titre de meilleur créateur américain par le magazine GQ. Ses créations seront accompagnées par la ligne masculine élaborée par les fondateurs de la marque casual Opening Ceremony.

L'aventure se poursuivra en mai avec l’arrivée de les pièces féminines de Shipley & Halmos, du nom des stylistes de cette griffe aux créations résolument sobres. Elles se joindront sur le réseau Uniqlo à la collection homme de Gilded Age, marque tournée vers le casual luxe et la production traditionnelle.

Arrivé en France il y a maintenant un an, Uniqlo continue de prendre ses marques via sa boutique de la région parisienne à La Défense en attendant l’achèvement de son flagship parisien rue Scribe, à deux pas de l’Opéra Garnier. Une progression hexagonale certaine mais mesurée, à l’opposé de l’implantation rapide et massive initiée par le passé au Royaume-Uni. Une technique qui n’avait pas porté chance à la marque du groupe nippon Fast Retailing. Une arrivée en France des lignes de beauté ou d’ameublement d’Uniqlo, qui existent au Japon, n’est donc pas à l’ordre du jour. Les dirigeants de la marque se refusent également à faire rentrer en France ses lignes enfants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com