×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 janv. 2015
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Valentino explore le folklore russe

Par
AFP
Publié le
28 janv. 2015

Des paysannes russes et des princesses de la Renaissance peuplaient la collection de haute couture présentée par Valentino mercredi à Paris, à l'avant-dernier jour des défilés de haute couture printemps-été 2015.


Valentino explore le folklore russe (Pixel Formula)



Des robes et blouses de lin évoquant le folklore russe sont couvertes de broderies. Plusieurs ensembles sont inspirés de tableaux de Chagall. Une robe, brodée au point de croix de perles de verre, a nécessité 3.500 heures de travail.

Les silhouettes sont longilignes, parfois vaporeuses. La palette fait une large place aux tons neutres, ivoire, craie, vert d'eau, mais aussi au rouge emblématique de la griffe.


Princesses de la Renaissance chez Valentino (Pixel Formula)



Pour ce défilé, les créateurs Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont expliqué s'être inspirés de « l'amour », rien de moins. « Au centre de cette célébration du sentiment se trouve la protagoniste, la femme, créature sublime qui met en oeuvre un processus d'élévation », explique le descriptif de la collection distribué aux invités.

Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli ont pris en 2008 la tête de la création de la maison fondée par Valentino Garavani qui, à 82 ans, est considéré par les Italiens comme le « dernier empereur de la mode ». 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.