×
Publicités
Publié le
8 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Van de Velde dégage une petite croissance au premier semestre

Publié le
8 juil. 2016

Un premier semestre 2016 à l'image des saisons précédentes pour Van de Velde : de belles performances pour ses marques (PrimaDonna, Marie Jo et Andres Sarda) et enseignes en Europe, mais une baisse continue sur le retail aux Etats-Unis. Au total, le chiffre d'affaires des six premiers mois a atteint 113,8 millions d'euros, soit une progression de 0,4 %. La performance est plus flatteuse sur une base comparable avec une hausse de 2,6 %.

Collection automne-hiver 2016-17 - Marie Jo

 
Toujours en progression : les  ventes wholesale des marques de lingerie PrimaDonna, Marie Jo et Andres Sarda, qui affichent au total +5,8 %, sur la lingerie comme le bain. Une dynamique qui devrait se poursuivre au second semestre compte tenu des commandes enregistrées. En hausse également, le chiffre d'affaires retail européen sous les enseignes spécialistes Lincherie et Rigby & Peller. En comparable et à taux de change constants, elles obtiennent ensemble une hausse de 5,3 % de leurs chiffres d'affaires, avec un bonus pour la Néerlandaise Lincherie. Dans le détail, c'est en effet aux Pays-Bas que la hausse est la plus nette (+7,6 %), tandis que le Royaume-Uni, terre d'origine de Rigby & Peller, affiche +5,5 %.
 
En revanche, les Etats-Unis sont donc toujours le talon d'Achille du groupe belge puisque ses magasins y sont toujours à la peine. L'ancienne chaîne Intimacy, passée sous l'enseigne Rigby & Peller, continue de reculer, avec une baisse des ventes en comparable de 17,7 %. Du fait de fermetures de boutiques, le chiffre d'affaires américain de Van de Velde recule en réalité de 27,7 % sur ce premier semestre.

Les résultats seront quant à eux publiés le 31 août prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com