×
Publicités
Publié le
28 févr. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Van de Velde voit sa rentabilité s'éroder en 2017

Publié le
28 févr. 2018

Van de Velde avait annoncé début janvier une progression de son chiffre d'affaires de 1 % par rapport à l’année 2016 (soit 209 millions d’euros). Un chiffre rehaussé à 1,2% (1,9% à taux de changes constants) à l'occasion de la publication des résultats consolidés du groupe belge détenteur des marques Marie Jo, PrimaDonna, Andres Sarda. En revanche, en tenant compte de l’effet négatif des taux de change, il baisse de 0,6% (soit 205,6 millions d’euros).


La première collection de bain de Marie Jo Swim - Marie Jo Swim

 
L’Ebitda, lui, passe de 61,9 millions d’euros à 55,7 millions d’euros, enregistrant une baisse de 10,1 %. Sur une base comparable, il diminue même de 13,9 % et atteint 53,5 millions d’euros.
 
Pour expliquer l'érosion de sa rentabilité opérationnelle, le groupe belge regarde du côté de ses ventes en gros, dont la contribution à l’Ebitda a connu un amoindrissement de 3,5 millions d’euros sur une base comparable, dû à une augmentation des livraisons de la collection printemps-été 2017. De son côté, la contribution à l’Ebitda de la vente en détail s’améliore de 0,2 million d’euros sur une base comparable.

D’autres éléments d’explication sont à chercher du côté des coûts engagés pour permettre les ambitions internationales de la marque : marketing, communication, e-commerce, recrutement et formation ont été des champs d’investissement pour le groupe. En parallèle, Van de Velde déclare avoir connu une hausse de ses charges afin d’améliorer les livraisons aux clients multimarques. L'entreprise de lingerie clôt l'exercice sur un bénéfice net de 33,9 millions d'euros.
 
Pour 2018, le groupe belge espère retrouver une croissance proche de son niveau habituel. Van de Velde place notamment de grands espoirs dans sa nouvelle ligne de maillots de bain Marie Jo Swim lancée en février dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com