×
Publié le
18 oct. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vanessa Seward : après Paris, la conquête de Londres

Publié le
18 oct. 2016

Vanessa Seward pose les bases d'une ambition internationale. Soutenue par A.P.C. et son fondateur, Jean Touitou, la jeune marque homonyme de l'ex-directrice artistique d'Azzaro s'appuie sur le retail pour se déployer.

En un an, elle a ouvert quatre boutiques, dont la dernière en date, récemment, à Saint-Germain-des-Prés, et dévoilera son tout premier magasin à Londres en janvier, ce qui portera à cinq le nombre total de ses points de vente.

171 boulevard Saint-Germain, façade de la boutique - Vanessa Seward


Depuis 2014, la créatrice parisienne d'origine argentine signe donc ses collections sous son nom et déroule un plan de lancement bien rodé. Alors que la couverture médiatique dont elle bénéficie s'accentue, notamment lors de son dernier défilé, la marque place progressivement ses pions retail pour garantir sa visibilité.

Après le 1er arrondissement puis le Marais, en passant par Los Angeles, la griffe de prêt-à-porter féminin de luxe aux inspirations seventies a ouvert sa quatrième boutique en septembre, rive gauche, au 171 du boulevard Saint-Germain.

Reprenant un concept très identitaire signé Laurent Deroo (déjà architecte des points de vente A.P.C.), la troisième adresse parisienne, avec sa façade bleue, cache un nouvel espace feutré pour des essayages privés.

Mais surtout, grâce au soutien logistique et financier d'A.P.C., la griffe Vanessa Seward ne s'arrêtera pas là. C'est donc au Royaume-Uni qu'elle s'attaquera en propre avec une première ouverture londonienne prévue pour janvier 2017.

Elle continue par ailleurs d'ouvrir des corners dans certaines boutiques internationales d'A.P.C., mais aussi en grands magasins, comme au Printemps Haussmann cet automne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com