×
Publicités
Par
AFP
Publié le
15 juin 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vente-Privée : un divorce pourrait bloquer la reprise de la Salle Pleyel

Par
AFP
Publié le
15 juin 2014

Paris, 14 juin 2014 (AFP) - La reprise de la concession de la salle Pleyel pourrait être bloquée par une action en justice entamée par la femme de l'ancien propriétaire, qui accuse son mari "d'avoir bradé la salle de concert pour organiser son insolvabilité dans le cadre de son divorce".

La salle Pleyel, photo: AFP.

Carla Maria Tarditi, en instance de divorce d'avec Hubert Martigny, l'ancien propriétaire de la salle Pleyel, a entamé une procédure en référé, qui sera jugé par le tribunal de commerce le 25 juin, pour arrêter la concession de l'exploitation de la salle Pleyel, a-t-on appris samedi auprès de son avocat Me Olivier Pardo, confirmant une information du Figaro.

Carla Maria Tarditi estime que la salle Pleyel, rachetée en 2009 par l'Etat, via la Cité de la Musique, à hauteur de 60,5 millions d'euros, et sur le point d'être concédée au privé, a été "bradée", continue-t-il.

"Nous avons la certitude que Hubert Martigny a cherché à organiser une diminution de sa solvabilité", a-t-il expliqué, évoquant "une spoliation évidente".

"Rien que les murs étaient estimés à 110 millions d'euros, et cela ne prend pas en compte le fonds de commerce", a déclaré l'avocat.

L'Etat s'était engagé en 2004 à louer l'immeuble pour 50 ans au terme desquels il deviendrait propriétaire. Mais en 2009, le gouvernement avait consenti à un rachat anticipé, expliquant aux parlementaires que Hubert Martigny souhaitait vendre la salle pour "raisons familiales" et que cette vente anticipée était une opération rentable.

A l'époque, les sénateurs et les députés s'étaient interrogés sur le contrat passé par l'Etat en 2004.

Après sa séparation d'avec Hubert Martigny en 2009, Carla Maria Tarditi avait déposé plainte en 2010, puis en 2011 pour abus de bien social, blanchiment d'argent et fraude fiscale.

Hubert Martigny n'a pu être joint par l'AFP samedi.

La salle Pleyel, salle art déco située rue du Faubourg Saint-Honoré (VIIIème arrondissement) construite en 1927, doit être concédée pour au moins dix ans à un prestataire. Plusieurs candidats, comme le site de ventes en ligne vente-privee.com ou Lagardère, se sont dits intéressés par la reprise de la prestigieuse salle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.