×
Publicités
Publié le
26 juin 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Véronique Branquinho relance sa ligne de prêt-à-porter

Publié le
26 juin 2012

"C’est dans les moments de crise tel celui que nous vivons qu’il faut amorcer de nouveaux projets et soutenir la création", affirme le patron de Gibò, Franco Pené, qui s’apprête à relancer la ligne de prêt-à-porter femme de Véronique Branquinho. La designer belge avait créé sa maison de couture en 1998. Seule à la tête de son entreprise, touchée par la crise financière, elle avait dû arrêter ses collections de prêt-à-porter (femme et homme) en 2009.


Véronique Branquinho


Aujourd’hui, elle renaît de ses cendres grâce à Gibò, référence italienne pour la production et la distribution de collections très haut de gamme (Michael Kors, Rochas, Galliano, Cavalli, Paul Smith, etc.) et le lancement d’innombrables créateurs. Forte d’un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros, la société passée dans le giron du groupe japonais Onward, qui détient la marque Jil Sander, démarre cette nouvelle aventure avec la collection printemps-été 2013. Cette dernière sera dévoilée durant la semaine de la mode femme à Paris en octobre.

"Nous avons toujours travaillé avec Véronique Branquinho à travers notre fabricant de chaussures Iris. Lorsque la crise des marchés l’a contrainte à stopper la partie prêt-à-porter de sa marque en 2009, nous avons continué à produire sa ligne de chaussures. Aujourd’hui, disposant de ressources, il nous a semblé juste de l’aider à élargir son offre. Nous allons développer la collection prêt-à-porter pour la femme et les chaussures", explique Franco Pené. La collection va être réintroduite dans les boutiques top au niveau mondial. Dans un deuxième temps, Gibò envisage aussi de réaliser des pré-collections et de lancer dans le futur une ligne de sacs.

La créatrice et l’entrepreneur ont passé un accord de partenariat, dont les contours n’ont pas encore été totalement définis - Gibò pourrait reprendre aussi une partie de la marque -, mais qui s’affiche en tout cas comme "un accord à long terme". "L’objectif est de trouver une solution qui puisse satisfaire les deux parties", conclut Franco Pené.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com