×
5 006
Fashion Jobs
BONTON
Chef de Produit Junior (H/F)
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Architecture Retail (H/F)
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
HERMES
CDI - Chargé de Stock (H/F) - Biarritz
CDI · BIARRITZ
HUGO BOSS FRANCE
After Sales Manager H/F
CDI · PARIS
BLUEMARBLE
Chef de Produit
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Produit Développement PAP H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Directeur Régional (H/F) – Mode – CDI - Paris
CDI · PARIS
PROJECT X PARIS
Responsable de Réseau de Franchises Europe
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
THE NETWORKERS
Directeur Retail H/F
CDI · MASSY
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Gestionnaire Stock Retail H/F
CDI · PARIS
GROUPE CITY ONE
Chargé Des Relations Sociales H/F (Roissy)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
GALERIES LAFAYETTE - CB
Acheteur Exploitation et Travaux H/F
CDI · PARIS
TEZENIS
Animateur Régional Des Ventes - CDI - Paris (H/F)
CDI · PARIS
HERMES
CDI - Information Security Officer (Riso) - H/F
CDI · PIERRE-BÉNITE
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Logistic & Supply Project Manager H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Boulogne Billancourt - CDI
CDI · NANTERRE
PANDORA
Merchandise Financial Planner / Open to Buy
CDI · MADRID
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · BIARRITZ
CITADIUM
Area Manager Citadium Caumartin H/F
CDI · PARIS
LUXURY OF RETAIL
Animateur Réseau Pharmacie - Cannes/ Nice - CDI 35h - H/F
CDI · NICE
MARINE SERRE
Responsable Presse et Relations Publiques
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
3 sept. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vestiaire Collective : nouvelle levée de fonds de 33 millions d'euros

Publié le
3 sept. 2015

Ce sont quelque 33 millions d’euros que vient de lever, notamment auprès d’Eurazeo, le site dédié à la seconde main de mode de luxe. Finalisation du développement en Europe, déploiement aux Etats-Unis, refonte de la marque et premières campagnes télévisées sont au programme du développement.

Sebastien Fabre - Vestiaire Collective


En quatre ans, le portail français a levé plus de 60 millions d’euros, la dernière opération, menée en 2013, ayant vu le groupe Condé Nast investir 20 millions d’euros. Fort d’une croissance annuelle de 85 %, le portail, qui vise 100 millions d’euros de volume d’affaires cette année, entend par cette opération soutenir sa croissance hors de l’Hexagone, dont la part dans l’activité cède progressivement la place à l’international.

« Nous voulons terminer notre croissance en Europe, et notamment dans les pays nordiques, en Italie et en Espagne, en parallèle des activités françaises, britanniques allemandes », explique à FashionMag Premium le cofondateur, Sébastien Fabre. « L’autre étape est le financement de notre développement aux Etats-Unis, où nous sommes présents depuis un an, et où nous avons des résultats intéressants. Signe qu’il s’agit d’une nouvelle zone d’importance pour nous. »

Le portail revendique à ce jour 4 millions de membres, et quelque 100 000 nouveaux arrivants tous les mois. Le site se démarque par une sélection des produits mis en vente par les internautes, avec 80 % de taux d’acceptation, et par le contrôle de l’état des pièces. Et la formule marche, avec un panier moyen de 325 euros, et 75 % des clients revenant pour d’autres commandes. Et l’international prend une part croissante du business, avec 65 % de transactions cross-border, principalement autour de produits européens achetés par une clientèle américaine.

Mais l’expansion internationale n’est pas le seul but poursuivi. La direction entend ainsi mener une vraie réflexion sur la marque Vestiaire Collective, qu’elle estime avoir un temps délaissé au profit de sa croissance. « Il s’est créé une distorsion entre notre catalogue, qui s’enrichit chaque semaine de 20 000 produits de grandes marques, et l’aura qu’a Vestiaire Collective », explique Sébastien Fabre. « Nous souhaitons corriger cela avant la fin de l’année. »

L’entreprise française travaille ainsi aux côtés de plusieurs agences, tandis qu’est à l’étude un changement de ton publicitaire, des spots télévisés étant actuellement à l’étude. Formule notamment testée outre-Manche.

L’aspect technologique du portail n’est pas délaissé dans le processus, l’équipe de 30 développeurs travaillant sur de nouvelles innovations. Notamment pour les mobiles, qui pèsent d’ores et déjà 50 % des transactions.

A plus long terme, l’arrivée d’Eurazeo, qui profite d’un fort contact avec les marques et d’une bonne implantation en Asie, devrait faciliter l’expansion de l’activité vers l’Orient. Les marchés nippon, chinois et coréen étant ainsi cités. « Mais c’est un peu tôt », pointe Sébastien Fabre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com