×
Publicités
Publié le
26 janv. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF cède son pôle lingerie à Fruit of the Loom

Publié le
26 janv. 2007

Le groupe VF Corporation, un des leaders de l’habillement lifestyle a annoncé jeudi 25 janvier qu’il a signé un accord définitif de vente pour l’ensemble de son secteur lingerie à Fruit of the Loom, une filiale de Berkshire Hathaway. L’accord devrait être conclu au cours du premier trimestre 2007, pour un montant de 350 millions de dollars.


Vassarette collection

En 2006, les activités de VF Intimates ont pesé plus de 800 millions de dollars de chiffre d’affaires, et environ 50 millions de dollars de revenu d’exploitation. Avec des marques telles que Vanity Fair, Lily of France, Vassarette, Bestform et Curvation aux Etats-Unis, et Lou, Gemma et Belcor en Europe, le pôle lingerie du groupe a généré 12 % du chiffre d’affaires total de VF et 6 % de l’ensemble de son revenu d’exploitation.

VF Corporation, qui a commencé à fabriquer des sous-vêtements sous le nom de Vanity Fair Silk Mills en 1919, veut par cette vente poursuivre la transformation globale engagée par le groupe. L’objectif serait de se concentrer désormais sur les marchés de l’outdoor, du sportswear et du jean, avec des marques à forte image telles que Lee, Wrangler, Nautica, John Varvatos, The North Face, Jansport, Eastpack, Napapijri, Kipling, Vans, Reef, et bien d'autres.

Le groupe, dont le chiffre d’affaires représente environ 4,77 milliards d’euros, considère que le pôle lingerie était un frein à sa rentabilité, et que la vente lui permettra de progresser vers ses objectifs de croissance organique et de réorientation des produits.


Vanity Fair collection

C’est ce qu’explique Mackey J. McDonald, président directeur général de VF : « Ceci marque un chapitre important dans l’évolution de VF vers une croissance plus élevée, […] et constitue un autre exemple de notre volonté d’accroître la valeur totale des actionnaires [...]. Notre secteur lingerie [...] a contribué au succès de VF durant plus d’un siècle d’histoire. Mais le temps est venu de rééquilibrer notre portfolio de manière stratégique et de concentrer nos énergies et nos ressources sur les nombreuses opportunités de croissance de nos secteurs jeanswear, outdoor, et sportswear. »

VF prévoit d’annoncer prochainement ses résultats de l’année 2006, mais fait d’ores et déjà part de ses pronostics pour le dernier trimestre 2006, inférieurs aux estimations de la bourse de Wall Street : environ 1,6 milliard de dollars de chiffre d’affaires, et des bénéfices d’environ 1,20 dollar à 1,22 dollar par action.

Après la vente de son secteur lingerie, le groupe souhaite en racheter des parts en 2007 et effectuer un certain nombre de nouvelles acquisitions, dans le cadre de son projet de croissance.

John Holland, directeur général de Fruit of the Loom, exprime son enthousiasme à l’idée de ce rachat : « Nous sommes ravis à l'idée d’ajouter des marques aussi fortes à notre portfolio. Nous sommes tout particulièrement impressionnés par l’héritage, l’expérience et le talent innovateur de l’équipe mondiale de VF Intimates ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com