×
Publicités
Publié le
16 févr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

VF Corp vise 3 % de croissance en 2015, après +8 % en 2014

Publié le
16 févr. 2015

Fin décembre, au terme de son exercice 2014, le groupe VF Corp a pu s’enorgueillir d’avoir une seconde marque ayant rejoint le club des 2 milliards. Après The North Face (qui a réalisé l’an dernier 2,3 milliards de dollars), Vans a passé le cap symbolique des 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel.

En croissance aux USA et en repli en Europe, Wrangler réalise un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros. - - Visuel Wrangler


Les deux marques, qui affichent des croissances annuelles après change de 11 % et 17 % en 2014 par rapport à 2013, font partie des fleurons du géant américain du textile.

Celui-ci a vu ses ventes progresser de 8 % (après change) l’an dernier, pour atteindre 10,099 milliards d’euros (12,282 milliards de dollars).

Son segment Outdoor & Action Sports reste son pôle phare avec 5,919 milliards d’euros et une croissance de 13 %. En plus de The North Face et Vans, il inclut aussi Timberland dont les ventes progressent de 13 % à 1,48 milliards d’euros. Ses ventes jeanswear, en très léger repli, se stabilisent à 2,3 milliards d’euros. L’imagewear et le sportswear (Nautica et Kipling) progressent de 4 %, respectivement à 908 et 534 millions d’euros. En difficulté, les autres marques contemporaines accusent un repli de 4 % à 329 millions d’euros, alors que les autres activités du groupe lui apportent 104 millions d’euros.

Côté rentabilité, le groupe a procédé justement à une dévalorisation de ses marques contemporaines dont 7 For All Mankind, Splendid et Ella Moss pour un montant de 326 millions d’euros. Le groupe, estimant qu’il était nécessaire d’ajuster leur valeur sur une position plus réaliste, voit du coup son résultat opérationnel reculer de 13 % par rapport à 2013. Hormis cette décision, son résultat opérationnel progresse de 14 %, à 1,5 milliard d’euros.

Pour 2015, la direction de VF Corp s’attend à être confrontée à des taux de change largement défavorables. Le groupe table sur une croissance de 8 % à taux de change constant. Mais avec un euro et un franc suisse qui se sont considérablement affaiblis et un marché européen pesant près du quart de son chiffre d’affaires, le groupe s’attend à une progression de 3 % après change.

De fait, malgré une progression initiale attendue en Europe, son report en dollars dans les comptes pourrait être en repli de près de 5 %. La part de l’international dans le chiffre d’affaires serait ainsi susceptible de passer de 38 % à 37 %. Le groupe souligne que ses prévisions ont été établies pour 1,13 euro pour 1 dollar et qu’un changement de 0,05 dollar aurait un impact de 125 millions sur l’ensemble de l’exercice.

Malgré les incertitudes sur l’année, VF Corp maintient ses projets de développement. Il table notamment sur l’ouverture de 150 nouveaux magasins pour ses marques et une croissance de 30 % de ses ventes e-commerce. Il flatte aussi ses investisseurs, promettant 987 millions d’euros de reversés à travers les rachats d’actions et les dividendes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com