×
Publicités
Par
AFP
Publié le
22 déc. 2013
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Victoire de Swatch Group dans son litige contre Tiffany

Par
AFP
Publié le
22 déc. 2013

GENEVE, 22 déc 2013 (AFP) - Le groupe suisse Swatch Group, numéro 1 mondial de l'horlogerie a obtenu satisfaction dans son litige commercial avec le joaillier Tiffany & Co à New York, qui devra lui verser 402 millions de francs suisses (327 millions d'euros), selon un communiqué publié dimanche soir par le groupe. Une cour d'arbitrage néerlandaise a en effet tranché en faveur de Swatch et sa décision vient d'être publiée, a ajouté le groupe.

Photo : AFP.

Les deux groupes s'étaient alliés en 2007, avant de mettre fin à leur collaboration, à l'automne 2011, à l'initiative de Swatch Group.

Le groupe suisse reprochait à son ancien associé une obstruction systématique dans le développement des affaires.

Les deux entités s'étaient alors lancées dans un bras de fer juridique, Swatch Group réclamant 3,8 milliards de francs suisses.

Tiffany de son côté réclamait 541,9 millions de CHF à Swatch Group.

La Cour d'arbitrage néerlandaise (Netherlands Arbitration Institute) a intégralement rejeté cette contre-plainte de Tiffany, précise encore Swatch Group dans son bref communiqué.

La coopération avait pour but de concevoir des montres de luxe, via une société appelée Tiffany Watch, et dirigée par Nayla Hayek, fille du fondateur de Swatch Group.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.