×
5 398
Fashion Jobs
Publié le
27 juil. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vilebrequin veut accélérer sur le marché féminin

Publié le
27 juil. 2017

Passer la seconde sur le marché féminin, c'est le nouvel objectif de Vilebrequin. La griffe de beachwear, fondée à Saint-Tropez en 1971 et rachetée par le groupe américain G-III Apparel en 2012, voit aujourd'hui dans ses collections femme un levier de croissance. Historiquement positionnée sur le bain masculin, la marque haut de gamme a lancé ses premiers modèles femme il y a trois ans. Une ligne à laquelle elle entend donner un coup de pouce pour les années à venir.


Campagne été 2017 - Vilebrequin


« Nous avons dans un premier temps fait un travail de déclinaison des codes de Vilebrequin sur la femme, avec des shortys, l'élastique, la matière éponge, les imprimés..., se souvient Roland Herlory, le PDG. Aujourd'hui nous avons ouvert la collection à de nouvelles formes, de nouvelles matières. Nous sommes à l'aise avec cette collection et pensons qu'elle a un potentiel plus grand puisque la proposition s'est enrichie », estime-t-il.

Les ventes féminines ont atteint le premier palier fixé : 10 % des ventes en trois ans. L'objectif est désormais de dépasser les 25 % d'ici 2020. Pour cela, la marque va faire plus de place à l'offre féminine dans sa communication, pour sortir de son image masculine et passer à une perception familiale, mais aussi dans ses boutiques.

Sauf exception, la femme n'a pas vocation à être vendue séparément. Le partage d'espace avec l'homme est privilégié : « Nous devons réussir à faire entrer notre offre féminine dans un tiers de nos points de vente. C'est un objectif raisonnable compte tenu du travail que nous avons fait ces dernières années pour agrandir notre surface moyenne », explique Roland Herlory. Les boutiques en propre vont se féminiser davantage donc, et le dirigeant revendique par ailleurs une politique commerciale "plus agressive" pour implanter la femme dans le réseau multimarque et grands magasins, avec une présence sur des salons par exemple, comme Mode City en ce mois de juillet.

Les récents développements asiatiques confortent d'ailleurs l'ambition de la marque pour la collection féminine : « Sur ce territoire assez récent pour nous, nous ne ressentons pas le poids de l'histoire ; la femme y représente donc presque la moitié des ventes », commente le PDG.


Collection beachwear femme été 2017 - Vilebrequin


Outre l'Asie, le label Vilebrequin s'est également fortement développé en Europe cette année, alors que la prudence est de mise sur le marché américain compte tenu du contexte économique et social. Sur le Vieux Continent, il a renforcé sa présence dans de grandes capitales comme Paris, Londres, Rome, Madrid, et a attaqué le marché allemand. Son vestiaire de vacances y est déjà représenté dans trois boutiques monomarques à Münich, Francfort et Cologne, auxquelles s'ajoute celle de Zürich si on prend en compte le marché germanophone. Et au moins deux autres ouvertures à Düsseldorf et Hambourg sont attendues pour 2018.

En 2016, la marque a bien résisté à un marché défavorable, selon son dirigeant, avec une croissance légère du chiffre d'affaires estimé à une soixantaine de millions d'euros. Mais 2017 s'annonce florissant, Roland Herlory évoquant une croissance potentielle de 30 % sur cet exercice.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com