×
5 786
Fashion Jobs
Publicités

Vivarte étudie des offres sérieuses pour Chevignon et Besson

Publié le
today 19 avr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que la vente de Naf Naf à un consortium chinois a été confirmée il y a peu, le processus de vente des deux marques encore à céder, Chevignon et Besson, semble bien engagé. Durant une réunion du comité de groupe Vivarte qui s'est tenue ce 16 avril, un point a été fait par son PDG Patrick Puy aux représentants du personnel.


Collaboration Chevignon x Antonia - DR


L’enseigne de périphérie Besson Chaussures, dont la mise en vente a été envisagée à l’automne dernier puis décidée en janvier 2018, suscite les convoitises : trois offres ont été émises, dont au moins une émanant d’un fonds d’investissement, selon nos informations.

Vivarte attend la fin avril pour les étudier, après avoir demandé à ces candidats au rachat de les finaliser. La vente de la chaîne aux 133 magasins interviendra en juillet prochain, nous précise la direction du groupe. Acquise par Vivarte en 1998, Besson a généré en 2016/17 un chiffre d’affaires de 264 millions d’euros, assorti selon son dirigeant François Gireau d’une croissance de 8 % (+1,5 % à périmètre comparable). Sa cession devrait rapporter bien plus que les 52 millions d’euros engrangés par le groupe lors de la récente vente de Naf Naf.

La vente de Chevignon pourrait intervenir un peu plus vite, puisque parmi les sept offres reçues récemment pour acquérir la marque, deux auraient été retenues et sont actuellement étudiées, pour une signature qui s’effectuera en juin prochain. On ne connaît en revanche aucun détail sur le profil des éventuels repreneurs. La marque, dont la mise en vente a un temps été suspendue faute d'offres convaincantes, conserve une belle notoriété mais a progressivement réduit la voilure ces dernières années.

Les sommes récoltées par les ventes de Chevignon et surtout de Besson permettront à Vivarte, qui peaufine sa restructuration, de pouvoir commencer à combler une partie de sa dette, qui atteint 574 millions d’euros. La direction nous confirme que les ventes cumulées des enseignes Kookai, Merkal, Pataugas, André, Naf Naf et Chevignon permettront de réunir la somme d’environ 95 millions d’euros, Besson étant exclue de ce périmètre. 

Autre cession pour l'instant au stade de l’étude, celle plus inattendue de la filiale suisse de La Halle. Patrick Puy a annoncé lors de cette réunion le projet de céder au directeur de l’enseigne dans le pays la soixantaine de magasins qui y sont établis. Celui-ci pourrait ensuite continuer de les exploiter en devenant master-franchisé de l’enseigne d’habillement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com