×
Publié le
3 nov. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivarte officialise la cession de Merkal au fonds OpCapita

Publié le
3 nov. 2017

En pleine restructuration, le groupe d’habillement Vivarte continue de réduire la voilure. Après avoir vendu Kookaï et Pataugas, c’est au tour de l'enseigne Merkal d’être cédée. Comme nous vous l’annoncions, la chaîne espagnole de chaussures entre dans le giron du fonds d’investissement britannique OpCapita. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.


Merkal a ses bureaux à Barcelone et Oiartzun, près de San Sebastian, et s'appuie sur un centre logistique situé à La Muela, près de Saragosse. - Merkal


La vente de Merkal avait été décidée dès janvier dernier, tout comme celle des enseignes André et Naf Naf, qui n’ont toujours pas trouvé preneur. Fondée en 1987 à Barcelone, et devenue filiale du groupe français en 2000, l’enseigne de souliers catalane dispose d’un parc de 220 magasins, construits sur le même modèle que La Halle aux Chaussures. Soit des grandes surfaces dans lesquelles le libre-service est de mise, les boîtes étant stockées au sol.

Merkal rejoint donc un fonds européen, qui a investi plus de 500 millions d’euros en onze ans d’existence, et qui détient des parts dans les enseignes textiles allemandes NKD et Appelrath Cüpper. En France, OpCapita est connu pour avoir investi dans le distributeur français But jusqu’en 2016, et tenté de racheter La Redoute en partenariat avec Altarea Cogedim en 2013.

Pour Patrick Puy, PDG de Vivarte, « l'accord conclu avec OpCapita garantit à Merkal et ses collaborateurs les meilleures conditions de reprise aujourd’hui, et les meilleures perspectives de croissance demain ». Le groupe, qui envisage désormais également la vente de Besson Chaussures, précise dans un communiqué avoir investi 4 millions d’euros en 2016 pour redynamiser Merkal. Une enveloppe qui lui avait notamment permis d’ouvrir un magasin amiral de 700 mètres carrés sur l'artère commerçante Rambla de Catalunya à Barcelone.
 
Employant 1 100 personnes, Merkal a généré un chiffre d’affaires de 131 millions d’euros sur son dernier exercice. A la manière d'un multimarque, l'enseigne référence plusieurs labels, dont certains de Vivarte comme La Halle, mais aussi Creeks et Fosco (une marque espagnole appartenant aussi au groupe, dont Merkal a absorbé le réseau de magasins), ainsi que d’autres griffes comme Mustang, Nike ou Skechers. Son actuel dirigeant Jon Dorronsoro, aux commandes de l'entreprise depuis 18 ans, reste en poste.
 
Pour Vivarte, il ne s’agit que d’une étape vers la rationalisation de son activité et la résorption de sa dette. Rééchelonnée cette année jusqu’en 2021, celle-ci culmine à 600 millions d’euros. Les futurs contours du groupe français restent à ce jour encore flous. Le spectre d'un démantèlement complet plane toujours, selon les syndicats.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com