×
Publicités
Publié le
30 oct. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivarte : OpCapita sur les rangs pour reprendre Merkal

Publié le
30 oct. 2017

En janvier dernier, le PDG de Vivarte, Patrick Puy, avait annoncé la mise en vente de ses marques André et Naf Naf, mais aussi de Merkal, le chausseur espagnol détenu par le groupe français depuis 2002. Selon nos informations, le fonds britannique OpCapita serait très bien placé pour remporter la mise. La direction de Vivarte a confirmé l’annonce imminente de la cession de cette enseigne, mais n’a fait aucun commentaire concernant les potentiels acquéreurs.


Nouveau point de vente Merkal à Valladolid, ouvert en 2017 - Merkal


Fondé en 2006, le fonds d’investissement OpCapita, dont les bureaux sont installés à Londres, est propriétaire depuis 2013 de la chaîne allemande d’habillement discount NKD. Et a détenu jusqu’en 2016 des parts au capital du distributeur français But.

Créée en 1987, l’entreprise catalane Merkal, qui présente de nombreuses similitudes avec La Halle aux Chaussures, notamment le principe de choix des produits en libre-service, possède à ce jour environ 220 magasins en Espagne et emploie 1 200 personnes. Ses bureaux sont basés à Barcelone et Oiartzun, près de San Sebastian, et elle s'appuie sur un centre logistique situé à La Muela, près de Saragosse.

A la manière d'un multimarque, Merkal référence plusieurs labels, dont certains issus du groupe Vivarte comme La Halle, mais aussi Creeks et Fosco (une marque espagnole appartenant aussi au groupe, dont Merkal a absorbé le réseau de magasins), ainsi que d’autres labels comme Mustang, Nike ou Skechers.

Le groupe Vivarte, qui a cédé cette année Kookaï et Pataugas, doit encore se séparer de Naf Naf, Chevignon et André, et envisage depuis peu la vente de Besson Chaussures. Une enseigne qui devait pourtant rester dans son giron, mais qui pourrait lui permettre de générer des revenus pour combler une partie de sa dette (évaluée à 600 millions d’euros), avant l’échéance de 2021. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com