×
6 675
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Développement Produit PAP
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Directeur Régional (H/F)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Chef de Projet Core Fragrances H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Contrôleur(se) de Gestion Industriel et Logistique H/F
CDI · CACHAN
KIABI
Leader Region Sud-Ouest (H/F) - CDI
CDI · MÉRIGNAC
BLEU LIBELLULE
Coordinateur Formation Digitale
CDI · MONTPELLIER
KIABI
Leader Region Rhône (H/F) - CDI
CDI · BEYNOST
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Projet Moa Client H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Area Manager
CDI · MILAN
PLACE DES TENDANCES
Responsable Ressources Humaines Vélizy H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CELIO
Product Planner / Contrôleur de Gestion Achat H/F
CDI · SAINT-OUEN
BALMAIN
Coordinateur.Rice Prestataire Logistique H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
VILEBREQUIN
un(e) Contrôleur(Euse) de Gestion Junior
CDI · PLAN-LES-OUATES
BRAND SISTERS
Controleur/se de Gestion
CDI · PARIS
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · ARRONDISSEMENT DE STRASBOURG
CCLD RECRUTEMENT
Regional Key Account Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN
CCLD RECRUTEMENT
Commercial Itinérant Volant Secteur Sud Ouest H/F
CDI · BORDEAUX
JULES
Contrôleur de Gestion Réseau (H/F)
CDI · ROUBAIX
ESPRIT FRANCE
Responsable Service Généraux - Facility Manager
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · LILLE
Publicités
Publié le
7 avr. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivarte supprime 1 600 postes à La Halle et chez André

Publié le
7 avr. 2015

La Halle aux Vêtements va fermer 178 magasins sur 600, tandis que 1 520 emplois vont y être supprimés. Chez André, ce sont 105 licenciements et 32 fermetures sur 160 adresses que Vivarte aurait annoncé à l’occasion de comités d’entreprise extraordinaires.


« La direction a fait état d'un plan social portant sur 1 300 emplois pour La Halle », a indiqué à Reuters Jean-Louis Alfred, délégué syndical central CFDT. De son côté, FO parle davantage de 1 520 suppressions d'emplois à La Halle.

« Les organisations syndicales ont toutes été convoquées pour la mise en place d’un plan de départ volontaire », indique à France Info le délégué FO Gérard Gauthier. « Je pense que sera proposé, pour ceux qui le souhaitent, un départ volontaire. Mais dans un deuxième temps, et comme à mon avis ces départs volontaires ne seront pas suffisants, ce sera des licenciements. »

La majorité des postes concernés chez La Halle concernent les magasins. Mais la logistique et le siège seraient également touchés, avec respectivement 75 et 147 postes supprimés. C'est ce qu'indique Karim Cheboub, secrétaire adjoint CGT au comité de groupe, qui souligne que le nombre de salariés touchés devrait être plus important qu'annoncé, compte tenu des nombreux emplois à temps partiel.

Même inquiétude à la CFDT : « Ce n'est qu'une annonce, je pense que ce sera beaucoup plus massif », dit son représentant Jean-Louis Alfred à l'AFP.
 
Pour André, qui emploierait 500 personnes, ce sont les magasins situés principalement dans de petites villes de province qui seraient touchés par les fermetures. C’est ce qu’impliquerait le plan de restructuration présenté le 7 avril dans l’après-midi, tandis qu’une seconde réunion, plus détaillée, est attendue pour le lendemain. Des annonces qui interviendront quelques jours après le départ du président Lionel Giraud, arrivé en mai 2013. Les Echos parlent de 105 suppressions de postes chez le chausseur.

Au sein de Kookaï, des postes seront supprimés au siège et du côté de l'organisation logistique, selon Les Echos, qui évoquent 32 postes concernés en tout. 

Sollicitée, la direction de Vivarte n'avait pas commenté ces annonces en fin d'après-midi.

Confronté au recul de ses ventes depuis plusieurs années, Vivarte a récemment changé de direction après avoir restructuré une dette de 2,8 milliards d'euros. A l'occasion de cette restructuration, le groupe avait dû changer d'actionnaires de référence, en faisant entrer les fonds Alcentra, Babson, GoldenTree et Oaktree au sein de son conseil d'administration.

Les syndicats mettent aussi en avant, pour expliquer les difficultés de Vivarte, la volonté de l'ancienne direction de repositionner La Halle et André vers le moyen de gamme. « On s'est éloigné de notre clientèle habituelle populaire », explique Karim Cheboub.

« La montée en gamme s'est faite de façon drastique. En un an. Mais les clients n'étaient pas prêts », observe Gérald Gautier. Une stratégie « pas opportune compte tenu du contexte économique international » et de « la baisse du pouvoir d'achat », reprend le représentant CGT, en soulignant aussi que la direction n'a « pas développé le e-commerce quand il fallait le faire ».

Dans un communiqué commun, les syndicats de La Halle (CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et Unsa) se disent « choqués et trahis » par l'ancienne direction qui a « menti du début à la fin » sur la réussite de son projet.

A la tête de 16 enseignes et marques dont Naf Naf, Kookaï, André, Minelli ou Chevignon, Vivarte totalisait jusque-là 4 800 points de vente. L'entreprise a vu ses résultats divisés par près de deux à l'issue de son exercice décalé 2013-2014, lesté par un décrochage des ventes de La Halle aux vêtements. L’enseigne, qui compte environ 4 000 collaborateurs, aurait enregistré une perte de 58 millions d’euros en 2014, contre 28 millions prévus, pour un chiffre d’affaires de 606 millions d’euros (-14,5 %).
 
En baisse continue depuis l'exercice 2011-2012, les ventes de Vivarte ont ainsi chuté de 10,3 % à 2,684 milliards d'euros à la fin de l'exercice clos en août 2014, selon des documents obtenus par Reuters. Le résultat avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissement (Ebitda), a été divisé par près de deux, à 170 millions d'euros, contre 327 millions un an plus tôt, et la rentabilité opérationnelle est tombée à 6,3 %, contre 10,9 %. Le groupe Vivarte emploie 22 000 personnes.
 
Matthieu Guinebault (avec AFP et Reuters)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com