×
Publié le
28 oct. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Vivarte : un spécialiste de la restructuration à la présidence

Publié le
28 oct. 2016

Après Richard Simonin jusqu’en avril dernier, puis Stéphane Maquaire jusqu’au 27 octobre, c’est désormais à Patrick Puy que les actionnaires du leader français de l’équipement de la personne confient le poste de PDG. Aux deux entrepreneurs succèdent ainsi un professionnel de la restructuration. Un « démanteleur », même, pour les syndicats.
 

Patrick Puy - JL Gautreau/AFP


Fondateur du cabinet conseil « spécialiste du management de discontinuité » Alixio Executive, Patrick Puy est surtout connu du grand public pour avoir été PDG de Moulinex au moment de sa faillite en 2001. Expérience lui aillant valu plusieurs mises en examen. Plus récemment, en janvier, il était nommé à la tête du groupe média Spir. A propos duquel Le Figaro titrait le 30 septembre dernier « Spir Communication démantèle son empire ».
 
Depuis 2005, Patrick Puy a par ailleurs officié pour les entreprises Smoby, Gate Gourmet, Team Partners, Euralcom et Vogica dans le cadre du cabinet Alvarez and Marsal France. Passages accompagnés de restructurations, suppressions d’emplois et/ou cession de filiales.

Nouveau président de Vivarte, Patrick Puy aura pour mission « d'accélérer la transformation du groupe afin de redonner une dynamique forte aux enseignes et opérer un redressement rapide de ses activités », indique sans plus de détail le conseil d’administration dans un communiqué. Organe dont le président, Pierre-Antoine Gailly, a claqué la porte en réaction à l’éviction de Stéphane Maquaire par les actionnaires siégeant au conseil.
 
Une première rencontre entre Patrick Puy et les différents représentants syndicaux du groupe Vivarte, qui emploie à ce jour 17 000 personnes, se tiendra mercredi. Rencontres dont devraient donc ressortir les premiers éléments sur le sort attendant Vivarte.
 
« Les qualités pour réussir cette mission (restructuration, ndlr), c’est d’abord de réussir, de sauver », expliquait Patrick Buy au début des années 2010 dans une interview d’ESCP Europe, durant laquelle il comparait son métier à celui de médecin urgentiste. « Il faut être focalisé là-dessus, accepter de faire des choses qui ne sont pas normales, pas morales, pas justes… Sans penser au développement de l’entreprise après. Car, après, ce n’est pas vous qui la gérerez, cette entreprise ».
 
Un entretien durant lequel le dirigeant donnait des conseils concernant les suppressions d’emplois. Un discours qui, s'il n'a pas évolué, aurait tendance à conforter les inquiétudes des syndicats.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Nominations