×
Publicités
Publié le
4 nov. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Warnaco compense ses difficultés européennes en Asie et en Amérique Latine

Publié le
4 nov. 2011

En termes de résultat opérationnel, l’Asie devient le segment numéro 1 de Warnaco Group. Le licencié de Calvin Klein, qui possède aussi dans son portefeuille Speedo, Chaps, Warner et Olga, voit en effet son activité en Asie (17 millions d'euros) lui rapporter plus que son marché intérieur des États-Unis (16 millions d'euros).

Warnaco
Le chiffre d'affaires du volet "Intimate Apparel" de Warnaco progresse de 11% - Photo Calvin Klein Underwear

Les États-Unis restent le premier marché apporteur de chiffre d’affaires du groupe, soit près de 38% des 466 millions d’euros (645 millions de dollars US) réalisés durant son troisième trimestre clos au 1er octobre. Ce pays devance l’Europe (131 millions d’euros), l’Asie (94 millions) et l’Amérique latine (45 millions).

Mais, alors que le chiffre d’affaires total du groupe progresse de 8% par rapport à la même période un an plus tôt, le marché américain connaît un recul de plus de 3% alors que les ventes internationales s’améliorent de 16%. "Notre progression par rapport à l’an passé, menée par l’Asie (+29%) et l’Amérique latine (+30%) qui ont plus que compensé la chute attendue de notre chiffre d’affaires sur les États-Unis, est d’abord liée à la gestion de l’expédition ciblée de nos produits, estime Joe Gromeck, le PDG de Warnaco. Nous avons de nouveau enregistré une forte progression de nos résultats opérationnels sur l’Asie et l’Amérique latine. Et, malgré un marché difficile sur une partie de l’Europe et des marges compressées sur le marché américain, nous avons été capables de préserver une marge opérationnelle à deux chiffres ce trimestre".

Le résultat opérationnel du groupe accuse toutefois un recul de près de 5% et chute à 47 millions d’euros, tiré vers le bas par un recul de 27% du résultat aux Etats-Unis et de 69% en Europe. L’Europe se positionne ainsi derrière l’Asie et l’Amérique latine avec 5,8 millions d’euros de résultat opérationnel. En termes de segment, si le "sportswear" reste le plus important en termes de chiffre d’affaires, c’est le volet "Intimate Apparel" qui se révèle le plus intéressant pour le groupe américain. Alors que son chiffre d’affaires progresse de 11% à 179 millions d’euros, sa marge opérationnelle dépasse les 15%.

En revanche le groupe, qui voit les ventes de Calvin Klein s’apprécier de 10%, affiche une progression de 30% de ses ventes directes suite à l’augmentation de son parc de magasins. A périmètre comparable, celles-ci progressent de 2%. La vente en gros (+1%) continue toutefois de représenter 71% du chiffre d’affaires total de Warnaco.

Pour l’ensemble de l’exercice 2011, le groupe table sur une progression de son chiffre d’affaires de 10 à 12%. En revanche, il se garde bien de préciser ses estimations pour son résultat opérationnel alors que celui-ci est en retrait de près de 8% après 9 mois d’exercice.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com