×
Publié le
1 mars 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Warnaco mise sur Calvin Klein Jeans et Underwear

Publié le
1 mars 2012

Warnaco peine à trouver la bonne formule en Europe. Sur son exercice 2011 clos au 31 décembre, le groupe américain licencié de Calvin Klein, qui possède aussi dans son portefeuille Speedo, Chaps, Warner et Olga, voit sa rentabilité s’effondrer sur le Vieux Continent. Sur ce marché, ses ventes augmentent de près de 9% par rapport à 2010 à 628 millions de dollars (473 millions d’euros). Mais dans le même temps son résultat opérationnel s’effondre de 146% et s’enfonce dans le rouge de 26 millions de dollars.


En 2012, Warnaco table sur le potentiel de Calvin Klein Jeans et Calvin Klein Underwear - Visuel Calvin Klein Jeans


Une chute imputable en partie aux efforts de réorganisation du groupe. "Nous allons à présent concentrer nos ressources sur nos activités mondiales Calvin Klein Jeans et Calvin Klein Underwear qui, d’après nous, présentent de grandes opportunités pour une croissance profitable", explique Warnaco dans ses résultats annuels.

Au niveau mondial le groupe enregistre une progression de plus de 9% de son chiffre d’affaires qui dépasse les 2,5 milliards de dollars US (1,9 milliard d’euros). Son résultat opérationnel chute de 27% à 181 millions, affecté par les performances sur les marchés matures d’Europe et d’Amérique du Nord en recul. Si bien que l’Asie qui ne représente "que" 500 millions de dollars US de chiffre d’affaires (+28%), contre plus d’un milliard aux USA, talonne le premier marché du groupe avec 94 millions de dollars de résultat opérationnel contre 118 aux États-Unis.

Au niveau des segments, son pôle Sportswear, qui inclut Calvin Klein, reste le plus important et pèse plus de la moitié de son chiffre d’affaires. Mais si ses ventes progressent de plus de 8%, c’est aussi le segment qui subit le plus net recul de son résultat opérationnel: celui-ci chute de 143 à 80 millions de dollars US. Le volet Intimate apparel voit lui ses ventes progresser de près de 12% pour atteindre 932 millions de dollars. Le groupe a forgé une belle rentabilité de son pôle swimwear. Celui-ci, dont le chiffre d’affaires progresse de 7% à 275 millions, enregistre une progression de 47% de son résultat opérationnel à 28 millions de dollars US.

Enfin en termes de distribution, même si l’activité de vente en gros représente encore plus de 72% de son activité, le groupe a clairement mis l’accent sur le retail dont le chiffre d’affaires progresse de plus de 28%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com