×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 janv. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Weston et l'Unifab salue la fermeture d'un contrefacteur chinois

Par
AFP
Publié le
24 janv. 2011

PARIS, 24 jan 2011 (AFP) - Les industriels français de l'Union des fabricants (Unifab) se félicitent lundi 24 janvier de la fermeture, intervenue fin décembre, d'une usine en Chine qui produisait des contrefaçons de chaussures de la marque J.M. Weston, entreprise adhérente de l'Unifab.

J.M. Weston, Unifab
Saisie en Chine

Une enquête "menée pendant de nombreuses semaines, avec la précieuse collaboration des autorités chinoises, a permis de révéler que cette usine cantonaise fabriquait plus de 300 paires de chaussures par jour", explique l'Unifab dans un communiqué.

L'enquête a également permis "de saisir, non seulement 3.700 paires de fausses chaussures J.M. Weston, mais également le moule permettant de graver la marque +J.M. Weston+", poursuit l'Union des fabricants.

La fermeture de cette usine, le 20 décembre dernier, "sera suivie d'une procédure pénale", ajoute l'Unifab, qui souligne qu'elle "ne cesse d'alerter les consommateurs et les pouvoirs publics français et internationaux".

Pour le président de l'Unifab, Christian Peugeot, cité dans le communiqué, "cette affaire démontre la volonté de la Chine de coopérer avec les entreprises dans la lutte contre la contrefaçon et faire cesser ce commerce illégal".

"Ce résultat est une réelle victoire pour J.M. Weston, maison française dont la fabrication de chaussures de luxe s'effectue dans la manufacture de Limoges depuis 1891, qui depuis 120 ans s'attache à défendre et développer son savoir faire d'exception en France", ajoute M. Peugeot.

L'engagement de cette société dans la lutte anti-contrefaçon "a valeur d'exemple et d'encouragement pour toutes nos entreprises qui souffrent de ce fléau", conclut le président de l'Unifab.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.