×
Publicités
Publié le
15 janv. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

White Milano clôture sur un bilan positif

Publié le
15 janv. 2014

En parcourant les allées de White Milano, le salon de recherche qui s’est tenu du 11 au 13 janvier à Milan durant la Fashion Week dédiée à l’homme, l’on pouvait sentir une belle effervescence. La manifestation "a enregistré une forte croissance d’acheteurs avec une hausse de 22 % par rapport à l’édition de juin et de 16 % par rapport à janvier 2013", annoncent les organisateurs dans le communiqué de clôture.

La foule se presse à l'entrée du salon White Milano


"Cela n’arrête pas ! En moins de deux jours, j’ai déjà enregistré pas moins de 15 commandes", s’enthousiasmait Andrea Provvidenza de la marque LodenTal. De nombreux acheteurs représentant les meilleures boutiques et grands magasins de la planète mode se sont pressés, en effet, dans les espaces de Superstudio Più situé dans le quartier fashion de Milan, via Tortona, pour découvrir les collections d’accessoires et de prêt-à-porter masculin, mais aussi féminin, de l’automne-hiver 2014/2015, présentées par quelque 150 exposants.

Pour cette édition, White a notamment mis l’accent sur la mode japonaise accueillant une quarantaine de marques d’avant-garde, parmi lesquelles Is-Ness, Danke Design, les chaussures Losers, ou encore les accessoires Bag'N'Noun, Baggy Port, 6Shiki et Macromauro, réunies dans une section baptisée JP Home. L’initiative, organisée avec Japanproxy, distributeur international indépendant du "Made in Japan", a été couronnée par la visite de la vice-ministre de l’Economie japonaise Midori Matsushima, le jour de l’ouverture.

La vice-ministre de l'Economie japonaise Midori Matsushima, à gauche, et l'adjointe au maire de la ville de Milan, Cristina Tajani, à droite


La manifestation proposait également pour la première fois une sélection de DaTE, le salon dédié à la lunetterie de recherche, lancé à Milan en octobre dernier par les organisateurs de White. Aux côtés de l’espace Wok Room, lié au concept-store milanais Wok Store, avec 15 marques innovantes, a fait également son entrée dans le salon l’espace Bottega Backdoor, réunissant de nouveaux labels sélectionnés par une autre enseigne de recherche italienne, la boutique de Bologne La Ferramenta de Jacopo Pozzati et Marco Evangelisti.

A signaler, enfin, la présence pour la première fois à White de la marque underground KTZ dessinée par Marjan Pejoski et lancée par les boutiques Kokon-To-Zai, l’un des phénomènes les plus intéressants dans l’actuel panorama de la mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com