×
Publicités
Publié le
17 janv. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Who’s Next - Première Classe : un travail de fond pour relancer la fréquentation

Publié le
17 janv. 2017

Après deux éditions consécutives de baisse de la fréquentation, le prochain salon Who’s Next - Première Classe programmé du 20 au 23 janvier prochains à la Porte de Versailles est attendu. Les 1 500 marques de mode et d’accessoires qui y exposent espèrent voir en 2017 des allées plus garnies qu’en 2016. Pour cela, les organisateurs ont amorcé un travail de fond pour rendre l’offre plus attractive et inspirer de nouveau les visiteurs.

Les Coyotes de Paris, nouvel exposant Who's Next sur l'espace Fame - Les Coyotes de Paris


 Mieux parler du marché dans son ensemble et des tendances de consommation qui découlent des enjeux de société, c’est le parti-pris des organisateurs. Transparaissant cette fois dans la thématique « Girls squad »  ainsi qu'à travers le focus sur la jeune génération Z, la nouvelle démarche était déjà perceptible en septembre dernier, "mais le sera plus encore en janvier", affirme Jean-Marc André, nouveau directeur marketing et communication de WSN Développement, la société organisatrice.
 
Le salon qui a dévoilé son nouveau plan il y a quelques semaines accueillera quelque 1500 marques, un chiffre relativement stable. Avec un peu plus de 800 labels côté accessoires, c’est Première Classe qui se pose en leader en termes de nombre de participants. "La chaussure et la maroquinerie connaissent actuellement des difficultés. Il a fallu convaincre certains exposants mais nous parvenons à maintenir une offre stable", explique Jean-Marc André.

Côté prêt-à-porter, les univers Fame et Private font le plein sans mal, Studio se maintient, tandis que les plus petits univers Urban et Trendy (qui seront rassemblés dans le hall 7) n’ont pas encore totalement stabilisé leur formule. "Nous jetons les bases de meilleurs perspectives pour eux. Nous espérons que cela va commencer à porter ses fruits et remporter une adhésion plus large », explique Jean-Marc André.
 
Pour favoriser la lisibilité de l’offre, les organisateurs mettent cette saison en évidence deux segments de produits : la mode grande taille et la déco, dans une approche plus lifestyle. On retrouvera notamment des espaces « pop-up » correspondant à cette dernière tendance dans tout le salon.
 
Toujours pour se faire plus inspirant, le rendez-vous proposera à ses visiteurs un magazine qui entend valoriser les tendances. 18 000 exemplaires seront également distribués dans Paris au grand public pendant le week-end, dans un souci d’ouverture et de visibilité.
 
Car l’ouverture est l’autre stratégie de reconquête des visiteurs. Si les organisateurs annoncent une tendance "plutôt bonne" dans les pré-inscriptions, Jean-Marc André concède que c’est "une bataille de tous les jours. Nous nous appuyons sur l’énergie positive qui avait été ressentie en septembre pour convaincre, car tout bouge vite, y compris les projets des détaillants", explique le directeur marketing.
 
Pour améliorer l’expérience du visiteur sur le salon, des parcours thématiques sont désormais proposés en téléchargement pour préparer sa venue sur le salon. Parmi eux, le « made in France », l'« activewear » et les « nouveaux talents » remportent le plus de succès auprès des internautes.
 
Mieux accueillir les habitués du salon et réveiller leur curiosité n’est pas la seule démarche pour relancer le visitorat. Who’s Next – Première Classe mise également sur de nouveaux profils : "Nous avons prospecté sur de nouveaux marchés, notamment des activités périphériques au secteur mais dans lesquelles les commerçants peuvent considérer l’accessoire ou la mode comme un produit complémentaire intéressant", explique Jean-Marc André. De nouveaux marchés en perspective.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com